Facebook

 

Paroles de la chanson «Foto Ricordo» (avec traduction) par Gemelli DiVersi

Gemelli DiVersi
0 0
Chanteurs : Gemelli DiVersi
Albums : Reality Show
Voir tous les clips Gemelli Diversi

Paroles et traduction de «Foto Ricordo»

Foto Ricordo (Album Photos)

Cette chanson des Gemelli Diversi montre comment les photos peuvent nous faire revivre des moments de notre vie un peu oubliés et retrouver les frissons passés. La phrase-clé qui résume cette chanson est :
Le emozioni non muoinono mai.
les émotions ne meurent jamais.

Il plonge parmi les "mille photos" de son carton et revoit défiler sa vie :
- sa mère enceinte et son père dans les années 70 :
Guarda mio padre coi baffi, siamo nei settanta, quel pancione mia madre lo porta assai contenta
Regarde mon père avec ses moustaches, on est dans les années 70, ce ventre rond que ma mère porte très heureuse
-L'école primaire :
Le foto alle elementari in bianco e nero e a colori
Les photos à l'école primaire en noir et blanc et celles en couleur
-Sa première communion (la photo qui le fait replonger dans ses souvenirs) :
Ricordo sai era la mia prima comunione (... )
Je me souviens tu sais, c'était ma première communion (... )
-La fin de l'adolescence :
E che cambiamenti tra gli amici e parenti, con le mie pettinature quando stavo sui venti
Et quels changements entre les amis et la famille, avec mes coiffures quand j'avais dans les 20 ans.
-Son premier grand amour :
Mi fermo un attimo qui, o meglio mi si ferma il cuore, quando a un tratto così ritrovo il primo grande amore...
Je m'arrête là un instant, ou plutôt mon coeur s'arrête quand un instant je retrouve mon premier grand amour...

S'ensuit une évocation-hommage à Vasco (Rossi, pilier de la musique italienne), qui semble avoir marqué sa jeunesse :
Guarda questa è l'arena ero a vedere Vasco... La metto sul comodino, accompagnerà questo mio testo.
Regarde c'est les arènes, j'étais venu voir Vasco... Je la mets sur ma table de chevet, ceci accompagnera mon texte.

Enfin il décrit une vieille photo du groupe qui, malgré quelques changements, montre qu'ils sont au fond restés les mêmes. Il en conclut que pour cette raison le public lui aussi sera toujours là.
Noi ci siamo ancora e allora scatta subito : così per sempre avremo accanto il nostro pubblico
Nous, nous sommes encore là et alors tout à coup il y a un déclic : ainsi pour toujours nous aurons notre public à nos côtés.

E allora eccomi qui,
Et donc me voici,
Adesso resto per un po' da solo, meglio così,
Maintenant je reste un peu seul, c'est mieux ainsi,
Io per il mondo oggi non ci sono e voglio restare
Moi je ne suis pas là pour le monde aujourd'hui et je veux rester
Con me stesso a pensare
Avec moi même pour réfléchir
Se solo adesso mi fermo ; ancora mi sembra di sognare :
Puisque je ne m'arrête que maintenant ; de nouveau j'ai l'impression de rêver :

Una foto coi miei attrae il mio sguardo in quello scatolone.
Une photo avec les miens attire mon regard dans ce carton.
Ricordo sai era la mia prima comunione :
Je me souviens tu sais, c'était ma première communion :
Un caldo infernale un pranzo con poche persone...
Une chaleur infernale, un repas avec quelques personnes...
Quel vestito nuovo rotto poi giocando a pallone...
Ce costume neuf déchiré par la suite en jouant au ballon...

E ancora eccole qui, tra mille foto impolverate,
Et de nouveau les voilà, entre mille photos poussièreuses
Vedo così le mie emozioni immortalate
Je vois ainsi mes émotions immortelles,
Troppi ricordi momenti incancellabili...
Trop de souvenirs, des moments inoubliables...
Mentre una lacrima disegna un solco tra i miei brividi...
Pendant qu'une larme trace un sillon parmi mes frissons...

Guarda mio padre coi baffi, siamo nei settanta,
Regarde mon père avec ses moustaches, on est dans les années 70,
Quel pancione mia madre lo porta assai contenta...
Ce ventre rond que ma mère porte très heureuse...
Le foto alle elementari in bianco e nero e a colori,
Les photos à l'école primaire en noir et blanc et celles en couleur,
Guarda questa non ci credo a me lo sai sembra ieri…
Regarde celle-là, je n'y crois pas, pour moi, tu sais, on dirait que c'était hier...

(Ritornello : )
(Refrain : )
Cerco su ogni volto un ricordo
Je cherche sur chaque visage un souvenir
E sembra che il tempo non mai trascorso
Et il me semble que le temps n'est jamais passé
E un brivido chiude lo stomaco
Et un frisson me serre le ventre
Rimango incredulo e so
Je reste incrédule et je sais
Che le emozioni non muoiono mai…
Que les émotions ne meurent jamais...

Vedo gente con noi, persa lungo questo mio cammino...
Je vois des gens avec nous, perdus le long de mon chemin...
Giuro che mai avrei riconosciuto quel bambino
Je jure que jamais je n'aurais reconnu cet enfant
E che cambiamenti tra gli amici e parenti,
Et quels changements entre les amis et la famille,
Con le mie pettinature quando stavo sui venti.
Avec mes coiffures quand j'avais dans les 20 ans.

Mi fermo un attimo qui, o meglio mi si ferma il cuore,
Je m'arrête là un instant, ou plutôt mon coeur s'arrête
Quando a un tratto così ritrovo il primo grande amore...
Quand un instant je retrouve mon premier grand amour...
Resto senza parole... sai che eri bellissima...
Je reste sans voix... tu étais très belle, tu sais...
Guardando dietro c'è un cuore due frecce ed una dedica :
En regardant derrière il y a un coeur, deux flèches et une dédicace :
“Staremo insieme per sempre, tu sei la mia vita”
“Nous resterons ensemble pour toujours, tu es ma vie”
E un sorriso innocente... per poi com'è andata...
Et un sourire innocent... plus tard elle s'en est allée...
Troppo distanti ma troppo simili sono i tuoi occhi
Trop éloignés mais trop semblables sont tes yeux,
A suggerirmelo qui non hai alibi...
à me le souffler : là, tu n'as pas d'alibi...

Ritrovo serenità
Je retrouve la sérénité
Quando rivivo quei momenti in tutta sincerità :
Quand je revis ces moments en toute sincérité :
Anni rivisti in pochi istanti...
Des années revues en quelques instants...
Guarda questa è l'arena ero a vedere Vasco...
Regarde c'est les arènes, j'étais venu voir Vasco...
La metto sul comodino, accompagnerà questo mio testo…
Je la mets sur ma table de chevet, ceci accompagnera mon texte...

(Ritornello)
(Refrain)

E non so se sorridere,
Et je ne sais pas si je dois sourire,
Io non so cosa può succedere...
Moi je ne sais pas ce qu'il peut arriver...
So che voglio vivere fermando il tempo
Je sais que je veux vivre en arrêtant le temps
E guardarlo in un fotoricordo…
Et le regarder dans un album-photo...
E in sottofondo mettere buona musica.
Et en fond sonore mettre de la bonne musique.
Questa la voglio me la stacco dalla pagina ;
Celle-là je la veux je me la détache de la page;
è la più vecchia c'è tutta la comitiva
C'est la plus vieille, il y a tout le groupe,
Sembra persino che anche il sole sorrida
On dirait presque que même le soleil sourit.
Quanto sembriamo diversi
Nous semblons tellement différents
Se sempre gli stessi alcuni si sono persi
Puisque toujours les quelques mêmes se sont perdus
Ma noi ci siamo ancora e allora scatta subito :
Mais nous, nous sommes encore là et alors tout à coup il y a un déclic :
Così per sempre avremo accanto il nostro pubblico…
Ainsi pour toujours nous aurons notre public à nos côtés.

(Ritornello)
(Refrain)

 
Publié par 6034 5 3 2 le 2 janvier 2007, 23:14.
 

Vos commentaires

tite-nanou Il y a 9 an(s) 9 mois à 21:15
5868 5 3 2 tite-nanou j'adore cette chanson plein de souvenir me reviennent... <3
Caractères restants : 1000