Facebook

 

Paroles de la chanson «Sèche Tes Larmes» (avec traduction) par Dolly

Un Jour De Rêves (1999)
0 0
Chanteurs : Dolly

Paroles et traduction de «Sèche Tes Larmes»

Sèche Tes Larmes

Aucune pour le moment

Sèche tes larmes

En sais-je trop je m'enflamme

Par essence l'on est

Si peu de chose sans l'ame

Tout au fond

Aller au bout des choses tabous

Aller au fond pour y perdre pied

Nos vies s'empoignent, nos vies a genoux

De chair et d'os, de mailles sans filet

Touchons du bois

Sous l'ecorce qui vibre

Nos mains s'y joignent, et se posent et lisent

Sillons creuses a la force d'eaux

Vives

Touchons du bois, touchons du...

Voile ma face

Comme d'autres s'engagent

A y mettre le feu

Dessous ma peau, dans mes yeux

Tout au fond

10 Si je m'en tire

C'est comme ca

J'aime le seuil qu4on abîme

Les orages que l'on se destine

Et les fleurs que l'on s'envoie

Comme je n'ose compter les coups

L'illusion est devant nous

C'est terrifiant comme il se doit

C'est la mer ou tu me noies

Si je m'en tire comme je respire

C'est que le souffle m'a manque

Comme le sommeil a tes cotes

C'est comme ca

C'est depuis que l'on s'aime

Que le vent s'epuise parfois

Une éclaircie que l'on voit

Au loin les routes sont plus tranquilles

Et le soleil immobile

Allons nous y passer la vie

Allons nous passer l'hiver

Si je m'en tire

Comme je respire

C'est que le souffle m'a manque

Comme le sommeil a tes cotes

11 Corps salin

Je marche et je m'endors

Assise près de ton corps

Mes liens se sont rompus

Ma vie a corps perdu

Le silence est divin

Lorsqu' revient enfin

Ma ligne s'etait brisée

Je me suis enlacée

Que de charmes déployés

Autant d'ivresse à donner

Sitôt le jour levé, trop vite achevé

Mais que de chemins parcourus

Autant de saveurs méconues

Aussitôt le jour levé, sous le charme

Le jour s'est levé

Le jour s'est levé

Mais que de chemins parcourus

Autant de saveurs méconues

Aussitôt le jour levé, sous le charme

Le jour s'est levé

Sous le chrame trop vite achevé...

Quand les nuits se partagent

Je donnerais tout être

Quand tu ouvres les yeux

Le soleil a ta fenêtre

Tendre la main et le retenir

Tendre la main pour le retenir

Les plaisirs mon laisse des plaies

Ouvertes a tant de souvenirs

Qui s'amusent a ne pas mourir

J'ai mis du temps a défoncer tous les murs

Ou s'écrivait tous nos cris

Et sur le lit je te relis mes ratures

Les écorchures d'une vie

Attendre la jusque a pierre fendre

Entendre ta voix sans comprendre

J'en mets du temps

A savoir que rien ne dure. .

Le silence est encore aussi touchant

Je dépose a tes pieds

Mes phrases trop vite achevées

La nuit porte conseil bien plus souvent

Comme on peut tomber sous le charme

On peut aussi tomber...

Laissons le sommeille

Aller au bout des choses tabous

Aller au fond pour y perdre pied

Nos vies s'empoignent, nos vies a genoux

De chair et d'os, de mailles sans filet

Sèche tes larmes

En sais-je trop je m'enflamme

Par essence l'on est

Si peu de chose sans l'ame

 
Publié par 6393 6 3 2 le 12 janvier 2007, 19:05.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000