Facebook

 

Paroles de la chanson «Bombs Below» (avec traduction) par Living Things

Ahead Of The Lions (2006)
0 0
Chanteurs : Living Things
Voir tous les clips Living Things

Paroles et traduction de «Bombs Below»

Bombs Below (Des bombes qui tombent)

Sur la trad de " I Owe ", je vous avais déjà présenté Living Things, le groupe des frères Berlin. Seulement je n'ai pas fini de dire tout le bien que je pense d'eux…c'est con hein ?
C'est bien simple, pour moi, ces mecs font partie des rares ‘jeunes' qui savent jouer du bon rock old school sans avoir la prétention de le faire. Je m'explique : là où certains groupes revendiquent clairement vouloir imiter leurs ancêtres ou désirent s'inscrire dans la droite continuité de ce qui se faisait dans les 80's et tentent de faire pour y parvenir sans jamais vraiment y arriver, les Living Things se contentent tout simplement de nous jouer leurs morceaux de gros rock engagé avec hargne et conviction et triomphent sans même avoir désiré prendre part à la compétition. C'est cette démarche inverse qui leur vaut leur succès et leur crédibilité.

Dans Bombs Below, le morceau qui ouvre leur album, ils s'attaquent, comme le laisse supposer le titre, à la guerre, et sans doute à la guerre en Irak en particulier, puisque l'album est sorti en 2006, et pourquoi pas à George W. Bush tout particulièrement, quand on sait tout le bien qu'ils pensent de leur gouvernement.
Quand on regarde les paroles, on se rend compte qu'elles sont relativement peu variées, mais les Living Things ne sont pas là pour faire dans la dentelle ou les faux-semblants, alors ils ne s'encombrent pas de politiquement corrects ou de métaphores alambiquées et balancent ce qu'ils ont à dire en le criant, pour qu'on les entende mieux et pour couvrir le son des guitares.
Ceci dit je n'entends pas par là que les frères Berlin écrivent leurs textes avec une plume de chacal, bien au contraire. Si simplicité est mère de sincérité, elle est également marraine de la force (je sais ce que je viens de dire est à chier, je m'en excuse auprès de l'académie française et de tous les journalistes partout dans le monde). Le texte de Lilian Berlin est court, concis, mais son propos est sans équivoque et son accusation sans concession (on va dire que ça rattrape la merde que j'ai écrite quelques lignes plus tôt ok ? ).

Bombs Below… dans ces paroles les Living Things dénoncent bien évidemment la guerre et l'usage abusif voire démesuré de la violence de la part des USA pour régler leurs problèmes (‘Sans solution, on envoie des bombes'), mais également le contrôle du gouvernement sur l'opinion publique par le biais des médias. On est pas encore à 1984, mais l'idée est bien là. Lorsque, dès le début de la chanson, Lilian Berlin dit ‘We sit calm, no, we sit stoned', il a tout dit. Si le peuple américain ne se soulève pas et s'il reste ‘calme', c'est tout simplement parce qu'on lui cache la vérité, parce qu'on l'abreuve de mensonges en permanence et qu'à en croire le gouvernement, tout va bien, que la paix est pour demain, comme on nous le répète tous les jours… si ce peuple ne réagit pas, c'est parce qu'il est ‘stoned', drogué, abruti par l'information publique. C'est cette même idée qu'on retrouve dans la comparaison avec des singes de cirques à al ligne suivante. Elle fait référence aux sceptiques, à ceux qui ne sont pas persuadés que tout va bien et à qui les informations sonnent faux. Seulement… une fois qu'ils auront rejoint les autres, qu'ils seront rentrés dans le rang et l'illusion, collective, ils iront bien : c'est tellement tentant de croire un mensonge qui nous réconforte.
Le ‘WE salute you' en fin de deuxième couplet, lui, fait sans nul doute référence aux gladiateurs romains (si, si vous allez voir ça se tient ! ) qui, entrant dans l'arène, saluaient César de la phrase ‘Ceux qui vont mourir te saluent'. Ici, bien entendu, on a des jeunes G. I. 's envoyés à la mort dans un pays étranger qui restent fiers dans leur inconsciente ignorance et saluent leur pays. Cette idée de jeunesse sacrifiée est signifiée par 3 fois dans le texte, avec l'usage des termes ‘school' (école), ‘boys' (garçons) et ‘kids' (gamins). Par là, bien entendu, le groupe veut signifier qu'on abuse des rêves et de la crédulité des jeunes soldats pour les envoyer là où aucun militaire adulte et avec de l'expérience n'irait de bon coeur.
Pour moi, cependant, la phrase la plus forte de cette chanson est ‘Nous allons gagner la guerre, c'est pour ça que vous êtes là, les enfants ! ', et elle prend encore plus de sens si on a le clip de ce morceau, très intelligemment réalisé.

Voilà voilà je déteste toujours autant trouver des conclusions à mes explications alors je vais pas me casser le … pour en faire une hein !

We sit calm no we sit stoned
On s'assoit dans le calme, mais juste parce qu'on nou a drogué
We're the monkeys we're the show
On est comme des singes qui se donnent en spectacle
But if you come along yeah youll be alright
Mais si vous nous rejoignez, tout se passera bien

Some say that we're back in school
A ce qu'on dit c'est la rentrée
Back in school we break the rules
C'est la rentrée et déjà on enfreint les règles
We break the rules but we'll be alright
On enfreint les règles mais tout se passera bien
We salute you
Nous vous saluons

Chorus :
[Refrain]
Where do all the dead boys go... go... go... go... go
Où sont passés tous les jeunes morts ?
No solutions just bombs below
Sans solution, on balance des bombes
Where do all the dead boys go... go go... go... go
Où sont passés tous les jeunes morts ?
No solutions just bombs below
Sans solution, on balance des bombes

Padded down and we're black and blue
A moitié morts on est méconnaissables
Padded down we pray for you
A moitié morts on prie pour vous
We're gonna win the war
On va gagner la guerre
That's what you kids are for
C'est pour ça que vous êtes là, les enfants !

We salute you
Nous vous saluons

(chorus x 2)
[Refrain] (x 2)

We sit calm no we sit stoned
On s'assoit dans le calme, mais juste parce qu'on est défoncés
We're the monkeys we're the show
On est comme des singes qui se donnent en spectacle
And if you come along yea, you'll be alright
Mais si vous nous rejoignez, tout se passera bien

(chorus x 2)
[Refrain] (x 2)

 
Publié par 16505 6 4 4 le 21 janvier 2007, 22:52.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000