Facebook

 

Paroles de la chanson «Trois Mariages Sur Trois» (avec traduction) par Justin(e)

Du Pareil Au Même (2006)
0 0
Chanteurs : Justin(e)

Paroles et traduction de «Trois Mariages Sur Trois»

Trois Mariages Sur Trois.

Cette chanson parle de divorce...

Contract Girl : chaque parole de toi, me blesse // Chaque parole de toi est un désert, chaque parole de toi ne dessert pas, ni n'alimente mes problèmes // Une solution ? // Ici s'arrête notre contrat //Dissolution ? // Ici s'arrête notre contrat, tout ça n'aura servi à rien ! // Aryenne ! / /A rien ! Et dorénavant il est temps ? .

Contract Girl : chaque parole de toi, me blesse // Chaque parole de toi est un désert, chaque parole de toi ne dessert pas, ni n'alimente mes problèmes // Une solution ? // Ici s'arrête notre contrat //Dissolution ? // Ici s'arrête notre contrat, tout ça n'aura servi à rien ! // Aryenne ! / /A rien ! Et dorénavant il est temps ? .
D'aller, il, elle, vers de nouveaux exploits, allez-y, tout le monde y croit ! Bonne chance ! Bonne chance ! Sauf la providence ? Trois mariages sur trois, à l'évidence ne fonctionnent pas, et les enfants n'y changeront rien, convoi dangereux, explique moi pourquoi ? ... Où alors comment ?

D'aller, il, elle, vers de nouveaux exploits, allez-y, tout le monde y croit ! Bonne chance ! Bonne chance ! Sauf la providence ? Trois mariages sur trois, à l'évidence ne fonctionnent pas, et les enfants n'y changeront rien, convoi dangereux, explique moi pourquoi ? ... Où alors comment ?
Contract Girl : Simple formalité, ne t'inquiète pas. Et pour Jean-Christophe on s'arrangera, il est évidemment préférable que je le garde près de moi. Tu n'es un modèle pour personne, n'entends tu pas le clairon qui sonne, et oui chéri, voilà la fin ! Coin-coin, coin-coin, comme ces connards de canards, il est temps ?

Contract Girl : Simple formalité, ne t'inquiète pas. Et pour Jean-Christophe on s'arrangera, il est évidemment préférable que je le garde près de moi. Tu n'es un modèle pour personne, n'entends tu pas le clairon qui sonne, et oui chéri, voilà la fin ! Coin-coin, coin-coin, comme ces connards de canards, il est temps ?

 
Publié par 5336 5 2 2 le 14 avril 2007, 20:19.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000