Facebook

 

Paroles de la chanson «Je Deale à Mourir» (avec traduction) par Francis Caïbrel

0 0
Chanteurs : Francis Caïbrel
Albums : [Single]

Paroles et traduction de «Je Deale à Mourir»

Je Deale à Mourir

Voici la première chanson (et le premier clip) de Francis Caïbrel, clone parfait de Francis Cabrel, en un peu plus... racaille, dirons-nous !
Clone, et pour cause : il s'agit en fait de son fils ! (vous comprendrez bien sûr que tout est à prendre au second degré ici... )

Francis (le fils) accuse Francis (son père) de lui avoir volé les mélodies qu'il avait composé, étant enfant.
Avec un père qui le spolie de cette façon, rien d'étonnant à ce que Francis (le fils bien sûr, vous suivez ? ) soit tombé dans la drogue et la délinquance !
Exilé d'Astaffort (ville où les deux Francis ont passé leur enfance) par son propre père, contraint de vivre chez sa tante dans le "neuf-trois", parti de rien, Francis Caïbrel fait finalement fortune grâce à la drogue et devient, comme il le dit si bien :
le plus rich' de tout' la téci
("téci" étant le verlan de "cité", nom donné à certains quartiers de banlieue en France ; et le verlan, c'est quand on met les syllabes des mots à l'envers - en ordre inverse, en somme -... mais ça vous le saviez déjà, non ? )

On ne s'étonnera pas que son statut de plus grand caïd de la téci l'ait amené à modifier légèrement son nom, de "Cabrel" en "Caïbrel".

En ce qui concerne cette chanson, qui comme vous l'avez compris raconte comment Francis (le fils) est devenu si riche et si respecté dans sa téci, elle est encore plus amusante si vous avez l'occasion de regarder le clip.
Attention toutefois, âmes sensibles s'abstenir, certaines scènes du clip sont TRES explicites, bien qu'à prendre évidemment au second degré (voire au troisième degré, ou même jusqu'au dixième degré si cela ne suffit toujours pas).

On notera tout particulièrement à l'écoute de cette chanson, le mélange de l'accent Cabrel et du parler de la téci, qui produit des merveilles.
On remarquera également les choeurs fidèles des "djeun's" de la téci, scandant en écho les fins de phrases de notre chanteur-dealer.

Pour plus de détails sur notre artiste, vous pouvez visiter son myspace : www. myspace. com/franciscaibrel
Il y retrace notamment l'enfance et l'adolescence difficiles dont nous parlions plus haut.

Note préliminaire :

Les paroles entre _ et parenthèses représentent les échos chantés par les choeurs ;

Les paroles entre * sont des onomatopées

Moi je n'avais rien mais voilà qu'aujourd'hui

Je suis le plus rich' de tout' la téci

Je deale à mourir _(à mourir ! )_ *heinhein*

Vous pouvez consommer tout ce qu'il vous plaira

Je n'aurai qu'à ouvrir l'espac' de mes bras

Pour vous refournir (x2)

Je deale à mourir

J'ai niqué tous les flics qui cernaient le quartier

J'ai fait de leur vie à ceux qui restaient un' vie de martyr _(de martyr ! )_ *heinhein*

J'en ai vu des baltringues, de Paris, de Marseille

Des tox, des caïds, des tepu et des "bères"

Qui veulent me pourrir (x2)

Je deale à mourir _(à mourir ! )_

Oui j'ai dû faire tout's les galères

Pour être si riche aujourd'hui

Oui j'ai dû faire tout's les galères

De Paris... d'Astaffort aussi ! _(aussi... ouais, ouais tu sais)_

Je vis de mon mieux mon rêv' cocaïne

Je danse au milieu des toxos que j'dessine

Je deale à mourir _(à mourir ! )_

Je laisse les feuilles OCB s'envoler

Oui j'essaye souvent de vous appâter

De vous entret'nir (x2)

Je deale à mourir _(à mourir ! wooh)_

Montez dans mon squat caché sous les toits

Vous pouvez toujours frapper, cherchez pas, j'y suis pas !

Je suis chez Mounir _(chez Mounir ! )_

Vous devrez vous asseoir, vous devrez pas parler

Vous devez just' vouloir, just' vouloir acheter

J'vais pas vous r'tenir (x2)

Je deale à mourir _(à mourir ! )_

Oui j'ai dû faire tout's les galères

Pour être si riche aujourd'hui

Oui j'ai dû faire tout's les galères

De Paris... d'Astaffort aussi ! _(Astaffort, ouais ! ... wooh ! )_

Moi je n'avais rien mais voilà qu'aujourd'hui

Je suis le plus rich' de tout' la téci

Je deale à mourir _(à mourir ! )_

Vous pouvez consommer tout ce qu'il vous plaira

Je n'aurai qu'à ouvrir l'espac' de mes bras

Pour vous refournir (x2)

Je deale à mourir *heinhein, yeah ! *

 
Publié par 5254 4 2 2 le 7 juin 2007, 04:40.
 

Vos commentaires

catwoman-cherry Il y a 7 an(s) 2 mois à 21:11
8945 6 4 3 catwoman-cherry Site web exellent.. le clip fait bien rire
Caractères restants : 1000