Facebook

 

Paroles de la chanson «L'air De Rien» (avec traduction) par Tété

L'Air De Rien (2001)
0 0
Chanteurs : Tété
Albums : L'Air De Rien

Paroles et traduction de «L'air De Rien»

L'air De Rien

Dans cette chanson Tété nous raconte comment il était lorsqu'il étatit plus jeune et ce que pensé les gens de lui et sa mère.

Au grand dam de ma pauvre mère
Au grand dam de ma pauvre mère
On me trouvait trop nonchalant
On me trouvait trop nonchalant
"Intelligent, mais peut mieux faire"
"Intelligent, mais peut mieux faire"
Signaient-ils invariablement.
Signaient-ils invariablement.

"Tété, vous n'êtes qu'un Jean-Foutre, un branleur
"Tété, vous n'êtes qu'un Jean-Foutre, un branleur
Tété, vous n'êtes qu'un rigolo"
Tété, vous n'êtes qu'un rigolo"
S'étouffaient-ils du maître à l'appariteur
S'étouffaient-ils du maître à l'appariteur
Excédés par mon à-propos
Excédés par mon à-propos

Quand mes camarades, eux soignaient leur allure
Quand mes camarades, eux soignaient leur allure
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
Fidèle à ma désinvolte nature
Fidèle à ma désinvolte nature
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
Soignais mon air de rien
Soignais mon air de rien

Pourtant, pourtant je n'étais pas bien méchant, non
Pourtant, pourtant je n'étais pas bien méchant, non
J'aimais même plutôt l'école
J'aimais même plutôt l'école
Ainsi rien ne m'amusait tant que
Ainsi rien ne m'amusait tant que
L'obséquiosité, le protocole
L'obséquiosité, le protocole
Forcément ça faisait moins rire ma mère
Forcément ça faisait moins rire ma mère
J'avais beau être philosophe
J'avais beau être philosophe
Elle était devenue dure en affaires
Elle était devenue dure en affaires
J'avais beau y aller de mes strophes
J'avais beau y aller de mes strophes

Mes camarades, eux soignaient leur allure
Mes camarades, eux soignaient leur allure
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
Fidèle à ma désinvolte nature
Fidèle à ma désinvolte nature
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien

Quand mes camarades, eux soignaient leur allure
Quand mes camarades, eux soignaient leur allure
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
Fidèle à ma désinvolte nature
Fidèle à ma désinvolte nature
J'enfilais mon air de rien, non
J'enfilais mon air de rien, non

Certains préféraient garder leur bure
Certains préféraient garder leur bure
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
J'imaginais d'innocentes postures
J'imaginais d'innocentes postures
J'enfilais mon air de rien
J'enfilais mon air de rien
Soignais mon air de rien
Soignais mon air de rien
Soignais mon air de rien
Soignais mon air de rien
L'air de rien
L'air de rien
Je soignais mon air de rien
Je soignais mon air de rien
Ououh l'air de rien
Ououh l'air de rien
Soignais mon air de rien
Soignais mon air de rien

 
Publié par 6037 5 3 2 le 1 juin 2007, 22:19.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000