Facebook

 

Paroles de la chanson «Flamme à Lunettes (feat. Olivia Ruiz)» (avec traduction) par Dionysos

Dionysos
0 0
Chanteurs : Dionysos

Paroles et traduction de «Flamme à Lunettes (feat. Olivia Ruiz)»

J'ai perdu mes lunettes enfin j'ai pas voulu les mettre

Elles me font une drôle de tête une tête de Flamme à Lunettes

Oh petite allumette c'est dangereux d'être coquette

Au point de n'en faire qu'à sa tête quand ça peut vous coûter les yeux

Je me fous d'y voir flou je n'ai pas besoin de lunettes pour embrasser et chanter j'préfère garder les yeux fermés

Oh mon petit incendie laissez-moi croquer vos habits, les déchiqueter à belles dents, les recracher en confettis

Pour vous embrasser sous une pluie

De confettis ?

Oui, allons-y

Je n'y vois que du feu

En quelque pas seulement je peux me perdre au loin

Si loin dans ma rue,

Et même que je n'ose plus regarder le soleil,

Ni regarder le ciel droit dans les yeux

Je n'y vois que du feu

Je vous guiderai à l'extérieur de votre tête je serai votre paire de lunettes

Vous seriez mon allumette

Il me faut vous faire un aveu je vous entends mais je ne pourrai jamais vous reconnaître même assis entre deux petits vieux

On s'frottera l'un contre l'être à s'en faire cramer le squelette

Et à l'horloge de mon cœur à minuit pile on prendra feu, pas même besoin d'ouvrir les yeux

Je sais, je suis une flamme de tête... . mais quand la musique s'arrête j'ai du mal à rouvrir les yeux

Je m'enflamme allumette... mes paupières brûlent de mille feux à en écraser mes lunettes sans penser à rouvrir les yeux

Elle danse comme un oiseau en équilibre sur ses petits talons aiguilles ses pieds commencent à s'emmêler,

Son joli nez vient de s'écraser... sur le pavé

Je me fracasse la tête contre les arbres dont les feuilles bleues semblent plantées dans les cieux,

Ils sont ce que l'on confond le mieux, avec les cieux, c'est merveilleux les arbres bleus

Je n'y vois que du feu

En quelque pas seulement je peux me perdre au loin

Si loin dans ma rue,

Et même que je n'ose plus regarder le soleil,

Ni regarder le ciel droit dans les yeux

Je n'y vois que du feu

________
Toujours en parallèle du livre, cette chanson parle ici du problème de vue qui touche la femme qui occupe les pensées de notre homme au cœur mécanique.
En effet, cette femme est trop coquette et refuse de porter ses lunettes quitte à se prendre les pieds partout et à ne reconnaître rien de ce qui l'entoure !

Le garçon lui propose alors une alternative romantique qui ne nécessite pas d'ouvrir les yeux...

 
Publié par 6052 5 3 2 le 14 novembre 2007, 18:33.
 

Vos commentaires

Cec's Il y a 9 an(s) à 15:47
6672 6 4 2 Cec's C'est nul on ne peut pas voir les paroles!
Bon ok je peux les écouter mais.. c'est dommage!
J'ai adoré ce livre! c'est triste mais il est vraiment bien!
Caractères restants : 1000