Facebook

 

Paroles de la chanson «Cousin Militaire» (avec traduction) par Donny Elwood

1 0
Chanteurs : Donny Elwood
Voir tous les clips Donny Elwood

Paroles et traduction de «Cousin Militaire»

Cousin Militaire (<!Cousin militaire>)

On ne présente plus Donny Elwood...
(pour ceux qui le découvrent, cf. l'extrait de sa biographie dans les explications "Anabela" et "Négro et beau")
Il a encore frappé fort pour ce morceau, où tout en finesse et en satire, à la manière d'un Cyril Effala de regrettée mémoire ou d'artistes plus contemporains comme Koppo ou Krotal, entre tradition orale et orchestration moderne, il nous promène le long de rimes en "-r" dans le quotidien d'un "débrouillard" qui vit des subsides que lui accorde son cousin militaire.
Celui-ci, même s'il se moque de lui-même, laisse transparaître son mal-être... Il se plaint de son quotidien, de son inaction et du chômage, de la misère qui l'environne et qu'il n'arrive pas à combattre malgré son instruction, qui aurait dû lui assurer sa subsistance sans faire recours à l'aide de quelqu'un.

Cette chanson, qui relate une fois encore les gros malheurs de petites gens (cf. "Anabela" ou "Akao Manga"), décrie aussi des travers de la société, avec un humour toujours grinçant :
- le chômage des lettrés (problème de l'intellectuel chômeur)
- les difficultés qu'affrontent au quotidien les couches les plus pauvres de la population : les besoins les plus élémentaires (se nourrir, se vêtir, se loger, s'instruire) représentent pour eux un combat... , Il évoque le seul bonheur de ces "misérables" du nouveau monde, un peu comme dans Germinal de Zola : s'envoyer en l'air avec leur rombière, et par conséquent faire toujours plus d'enfants, qui viendront ajouter à et "profiter de" la misère actuelle...
- le calvaire des fonctionnaires pourvus d'une grande famille : souvent en Afrique, une seule personne, pour peu qu'elle soit salariée, doit supporter les besoins non seulement de sa famille proche [, parents, frères, femme(s) et enfants], mais aussi de toute sa parentèle plus ou moins éloignée (cousins, neveux, tantes, oncles, ... )
- la guerre frontalière qui a couvé un long moment entre le Cameroun et le Nigéria au sujet de la péninsule de Bakassi, et qui a fait beaucoup de victimes...
- etc.
Encore une fois, un chef-d'oeuvre de Donny ! ! !

Heureusement que j'ai mon cousin militaire
< ! Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Heureusement que j'ai mon cousin militaire, oh
Heureusement que j'ai mon cousin militaire, oh
Je serais déjà au cimetière
Je serais déjà au cimetière
A deux mètres sous terre
A deux mètres sous terre
Pauvre cadavre
Pauvre cadavre
Simple squelette, entrain de sourire
Simple squelette, entrain de sourire
Comme tous les squelettes de la terre
Comme tous les squelettes de la terre
Qui n'arrêtent pas de sourire
Qui n'arrêtent pas de sourire
Le sourire de la mort,
Le sourire de la mort,
Mort de misère
Mort de misère
Misère des hommes, pauvre macchabée !
Misère des hommes, pauvre macchabée !

On m'appelle Monsieur Galère
On m'appelle Monsieur Galère
On m'appelle Tonton Misère
On m'appelle Tonton Misère
Je vis dans un quartier populaire
Je vis dans un quartier populaire
Et nous sommes de vrais prolétaires
Et nous sommes de vrais prolétaires
Insuffisance alimentaire, vestimentaire, monétaire
Insuffisance alimentaire, vestimentaire, monétaire
Nous sommes de vrais prolétaires
Nous sommes de vrais prolétaires
Et nous sommes majoritaires sur cette terre de misère
Et nous sommes majoritaires sur cette terre de misère

Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Quand il touche son salaire il me donne mon argent de bière
Quand il touche son salaire il me donne mon argent de bière
Et moi je fonce chez ma rombière
Et moi je fonce chez ma rombière
Toute la nuit on s'envoie en l'air
Toute la nuit on s'envoie en l'air
Ca c'est tout à fait prioritaire chez nous les prolétaires
Ca c'est tout à fait prioritaire chez nous les prolétaires
La bière et les rombières
La bière et les rombières
Car on n'a rien d'autre à faire que de s'envoyer en l'air
Car on n'a rien d'autre à faire que de s'envoyer en l'air
Avec nos mégères
Avec nos mégères
Faire des héritières et des héritiers de la misère
Faire des héritières et des héritiers de la misère

Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Quand il s'en va-t-en guerre
Quand il s'en va-t-en guerre
Là-bas vers la frontière
Là-bas vers la frontière
Moi je fais des prières
Moi je fais des prières
Moi je fais des Pater noster
Moi je fais des Pater noster
Une mauvaise guerre, une guerre frontalière
Une mauvaise guerre, une guerre frontalière
Une guerre incendiaire, une guerre meurtrière, une guerre suicidaire
Une guerre incendiaire, une guerre meurtrière, une guerre suicidaire

Heureusement que c'est un vaillant militaire
Heureusement que c'est un vaillant militaire
Quand il revient de guerre il me garde des pommes de terre
Quand il revient de guerre il me garde des pommes de terre
Des bouts de pain rassis, de la sardine à l'huile
Des bouts de pain rassis, de la sardine à l'huile
Quelques kilos de riz
Quelques kilos de riz
C'est de ça que je me nourris
C'est de ça que je me nourris

Heureusement que j'ai mon cousin militaire
Heureusement que j'ai mon cousin militaire
J'ai pourtant fait le cours élémentaire
J'ai pourtant fait le cours élémentaire
Je sais lire, je sais compter
Je sais lire, je sais compter
A B CD, 1 2 3 4
A B CD, 1 2 3 4
Je peux même réciter "le Corbeau et le Renard"
Je peux même réciter "le Corbeau et le Renard"
Mais ou et donc or ni car
Mais ou et donc or ni car
Je maîtrise même la grammaire
Je maîtrise même la grammaire
Bijou, caillou, joujou; bal, cal, carnaval
Bijou, caillou, joujou; bal, cal, carnaval
Faites quelque chose pour moi mes frères !
Faites quelque chose pour moi mes frères !
Je veux pas mourir dans la misère
Je veux pas mourir dans la misère
Je veux pas finir dans la galère
Je veux pas finir dans la galère

Heureusement que j'ai mon cousin militaire,
Heureusement que j'ai mon cousin militaire,
Bebela émien, ah Nna oh
En vérité, je jure ma mère
Aïe, nge nde me wu ya (choeur)
Aïe, que sinon je serais mort depuis longtemps (choeur)
Bebela émien, nge nde me wu ya (choeur)
Je vous l'assure, je serais mort sans lui, (choeur)
Bebe ah Nna oh (choeur)
Ô ma mère, regarde-moi (choeur)
Heureusement que j'ai mon cousin militaire,
Heureusement que j'ai mon cousin militaire,
Bebela émien, ah Nna oh
C'est la pure vérité, ah ma mère
Aïe, nge nde me wu ya
Aïe, sinon je ne serais plus de ce monde

Heureusement que j'ai mon cousin militaire (x 7)
Heureusement que j'ai mon cousin militaire (x 7)--

 
Publié par 10153 7 3 3 le 29 octobre 2008, 12:09.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000