Facebook

 

Paroles de la chanson «Un Jour De Moins» (avec traduction) par Debout Sur Le Zinc

L'homme à Tue-tête (2001)
0 0
Chanteurs : Debout Sur Le Zinc

Paroles et traduction de «Un Jour De Moins»

Un Jour De Moins (Un Jour de Moins)

La chanson parle du temps qui passe, de la vie qui s'écoule, que l'on doit prendre au mieux, qu'importe les joies et les peines ; ce qu'on endure, pourvu qu'elle dure.
Mais chaque jour que nous vivons est un jour qui nous est ôté, et le temps assagit celui qui le traverse ; et chaque fois, cette impression que nous n'aurons pas assez d'une vie pour tout découvrir, pour faire ce que nous aurions voulu. Chaque jour peut apporter notre mort, ou être aléatoirement le plus beaux, mais nous ne sommes jamais prêts, nous ne savons pas. Alors, face à cette incertitude, cette ignorance de ce que demain sera, il reste ce sentiment que si la vie s'arrêtait là, maintenant, nous n'aurions pas fini. Il nous reste encore des choses à faire, à vivre, encore un peu.
Le temps, c'est ça qui nous manque. Il nous file entre les doigts alors que nous voudrions l'utiliser pour chaque chose à faire, ne pas en perdre une miette. Malgré ça, nous en arrivons toujours trop tôt à la fin, constamment insatisfait de n'avoir pas pu tout voir, tout faire, ou simplement ce que nous aurions souhaité.
La mort sera toujours au bout du chemin, nous ôtant tout ce que nous auront construit. Cette pensée vient chaque fois nous tourmenter, nous faire penser que tout n'est que vanité, finalement.
Mais soit, si cela doit finir, autant que le chemin jusqu'à la Faucheuse soit le plus beau possible ! Et que vienne ma mort, si elle doit venir, je l'accueillerai avec la vie qui me restera, jusqu'au dernier instant, avec le sourire au lèvres.

Coule, goutte d'océan, coule,
Coule, goutte d'océan, coule,
Roule sur la courbe de mes joues ;
Roule sur la courbe de mes joues ;
Noyée dans des vapeurs de liesses,
Noyée dans tes vapeurs de liesses,
Ou serrée dans l'étau de la tristesse.
Ou serrée dans l'étau de ma tristesse.

Mais coule, goutte d'océan, coule ;
Mais coule, goutte d'océan, coule ;
Coule sur le temps qui s'enroule,
Coule sur le temps qui s'enroule,
Voyage au gré des grandes détresses,
Voyage au gré des grandes détresses,
Nage sur les bonheurs que l'on caresse.
Nage sur les bonheurs que l'on caresse.

Encore un jour, ou plutôt un jour de moins,
Encore un jour, ou plutôt un jour de moins,
Un peu plus sage, et encore plus sage demain ;
Un peu plus sage, et encore plus sage demain ;
Mais toujours ce sentiment lourd
Mais toujours ce sentiment lourd
De n'avoir pas le temps de faire le tour.
De n'avoir pas le temps de faire le tour.

Encore un jour, et peut être l'ultime,
Encore un jour, et peut être l'ultime,
Ou bien le jour, le jour le plus sublime ;
Ou bien le jour, le jour le plus sublime ;
Mais toujours ce sentiment lourd
Mais toujours ce sentiment lourd
De n'avoir pas donné assez d'amour.
De n'avoir pas donné assez d'amour.

Le temps vaut de l'or ! Le temps vaut même bien plus !
Le temps vaut de l'or ! Le temps vaut même bien plus !
La vie s'évapore bien avant d'avoir tout vu ;
La vie s'évapore bien avant d'avoir tout vu ;
Qu'elle s'élance vers les plus hautes vertus,
Qu'elle s'élance vers les plus hautes vertus,
Ou qu'elle s'écrase lâchée du plus haut des nues !
Ou qu'elle s'écrase lâchée du plus haut des nues !

(pont)
(pont)

Évidemment, ça nous pèse sur la carcasse ;
Évidemment, ça nous pèse sur la carcasse ;
Évidement, notre quête n'est qu'une impasse.
Évidement, notre quête n'est qu'une impasse.
Puisse-t-elle être portée au pinacle
Puisse-t-elle être portée au pinacle
Par son chien, sa famille ou les prophéties d'un oracle.
Par son chien, sa famille ou les prophéties d'un oracle.

Avant mon dernier cri, avant que mon coeur s'arrête,
Avant mon dernier cri, avant que mon coeur s'arrête,
J'aimerais voir de mon lit un linceul de jour de fête
J'aimerais voir de mon lit un linceul de jour de fête
Brodé d'histoire en dentelles,
Brodé d'histoire en dentelles,
De fils de vie, de plaisirs éternels !
De fils de vie, de plaisirs éternels !

 
Publié par 6175 5 3 2 le 7 janvier 2009, 19:32.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000