Facebook

 

Paroles de la chanson «Percy's Song» (avec traduction) par Bob Dylan

Biograph (1985)
0 0
Chanteurs : Bob Dylan
Albums : Biograph

Paroles et traduction de «Percy's Song»

Bad news, bad news,
Come to me where I sleep,
Turn, turn, turn again.

De mauvaises nouvelles
Me sont parvenues là où j'étais
Tourne, tourne, tourne encore.
Disant qu'un de mes amis
A de gros problèmes
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Dis-moi le problème
Dis-le à mon oreille
Tourne, tourne, tourne encore.
En prison à Joliet
Pour 99 ans
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Oh, quelle est cette peine
Comment est-elle arrivée ?
Tourne, tourne, tourne encore.
Homicide
Au plus haut degré
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Je me suis assis et j'ai écris
Les meilleurs mots que je pouvais écrire
Tourne, tourne, tourne encore.
Expliquant au juge
Que je serais là mercredi soir
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Sans réponse
Je suis parti dans la nuit
Tourne, tourne, tourne encore.
Et j'était dans son bureau
L'après-midi suivant
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Expliquez-moi comment
Lui demandais-je sans peur
Tourne, tourne, tourne encore.
Un de mes amis
A pu être condamné à 99 ans de prison
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Un carambolage sur l'autoroute
Projeta la voiture dans un champ
Tourne, tourne, tourne encore.
Quatre personnes furent tuées
Et il était au volant
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Mais je le connaissais aussi bien
Que je me connais
Tourne, tourne, tourne encore.
Et il ne blesserait pas une vie
Qui appartenait à quelqu'un d'autre
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Le juge parlait
Du bout des lèvres
Tourne, tourne, tourne encore
Disant, "le témoin qui a vu,
Il a laissé un peu de doute"
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

C'est peu être vrai
Il doit être puni
Tourne, tourne, tourne encore.
Mais 99 ans
Il ne les mérite pas
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Trop tard, trop tard
Son sort est scellé
Tourne, tourne, tourne encore
La sentence est prononcée
Et ne peut être changée
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Mais ce n'est pas un criminel
Et son crime n'est rien
Tourne, tourne, tourne encore
Ce qui lui est arrivé
Aurait pu arriver à n'importe qui
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

En entenda ça, le juge eu une secousse
Et son visage devint glacial
Tourne, tourne, tourne encore.
Il dit "Pouvez-vous quitter
Mon bureau immédiatement"
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Ses yeux étaient marrants
Et je restais calme
Tourne, tourne, tourne encore.
Sans aucun autre choix
Que de m'en aller
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Je marchais dans le hall
Et j'entendis sa porte claquer
Tourne, tourne, tourne encore.
Je descendis les marches du tribunal
Sans rien comprendre
Tourne, tourne dans la pluie
Et le vent.

Et je jouais de ma guitare
Du soir jusqu'à l'aube
Tourne, tourne, tourne encore
Et le seul air
Que ma guitare pouvait jouer
Etait, "Oh, la pluie cruelle
Et le vent. "

Cette chanson a été écrite par Bob Dylan pour un ami, responsable d'un accident de voiture, et qui a été condamné à purger 99 années de prison à la Joliet Prison pour homicide au plus haut degré. Dans la chanson, le chanteur va voir le juge pour lui demander de réviser la sentence, qu'il trouve bien trop dure.
Cette chanson fut composée par Dylan et chantée dans les "outtakes" de son troisième album, The Times They're A-Changing, mais ne fut officiellement enregistrée que sur la compilation Biograph, paru en 1985.

On trouve une reprise de cette chanson par Joan Baez dans le film Don't Look Back, de D. A Pennebaker.

 
Publié par 5267 4 2 2 le 3 mai 2009, 17:58.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000