Facebook

 

Paroles de la chanson «My Blakean Year» (avec traduction) par Patti Smith

Trampin' (2004)
0 0
Chanteurs : Patti Smith
Albums : Trampin'
Voir tous les clips Patti Smith

Paroles et traduction de «My Blakean Year»

My Blakean Year (Mon Année Blakéenne)

In my Blakean year
I was so disposed
Toward a mission yet unclear
Advancing pole by pole
Fortune breathed into my ear
Mouthed a simple ode
One road is paved in gold
One road is just a road

In my Blakean year
Such a woeful schism
The pain of our existence
Was not as I envisioned
Boots that trudged from track to track
Worn down to the sole
One road is paved in gold
One road is just a road

Boots that tramped from track to track
Worn down to the sole
One road was paved in gold
One road was just a road

In my Blakean year
Temptation but a hiss
Just a shallow spear
Robed in cowardice

Brace yourself for bitter flack
For a life sublime
A labyrinth of riches
Never shall unwind
The threads that bind the pilgrim's sack
Are stitched into the Blakean back
So throw off your stupid cloak
Embrace all that you fear
For joy shall conquer all despair
In my Blakean year

So throw off your stupid cloak
Embrace all that you fear
For joy shall conquer all despair
In my Blakean year

Dans mon année Blakéenne
J'étais tellement prête
Pour une mission encore incertaine
Progressant d'un extrême à l'autre
La fortune me chuchotait à l'oreille
Articulait un petit chant
Une seule route est pavée d'or
Une seule route est la route

Dans mon année Blakéenne
Une déchirure si terrible
La douleur de notre vie
Ce ne fut pas ce que j'envisageais
Des bottes qui se traînent de piste en piste
Aux semelles rompues
Une seule route est pavée d'or
Une seule route est la route

Des bottes qui martèlent de piste en piste
Aux semelles rompues
Une seule route est pavée d'or
Une seule route est la route

Dans mon année Blakéenne
La tentation rien qu'un chuchotis
Juste une pique légère
Enrobée de couardise

Redresse toi face aux dénigrements amers
Pour une vie sublime
Un labyrinthe de richesses
Tu ne te laisseras jamais aller
Les sangles qui tiennent le sac du pèlerin
Sont cousues dans le dos Blakéen
Alors rejette ce masque stupide
Embrasse tout ce que tu crains
Pour que la joie surmonte tout ce désespoir
Dans mon année Blakéenne

Alors rejette ce masque stupide
Embrasse tout ce que tu crains
Pour que la joie surmonte tout ce désespoir
Dans mon année Blakéenne

Patti Smith fait référence au poète William Blake (1757 - 1827), qui l'a fortement influencée ainsi qu'Allen Ginsberg, son gourou en poésie... Patti Smith chante comment elle a trouvé dans la vie de Blake et son courage face à l'adversité et dans sa capacité à tracer sa route dans la pauvreté, l'humiliation et l'incompréhension de ses contemporains les ressources pour surmonter ses propres épreuves (son " année Blakéenne "). En fait Patti S. veut nous parler de son année en enfer (1994), durant laquelle elle dut encaisser à un mois d'intervalle les décès de son jeune frère puis de son mari, qui suivaient de près les disparitions de Robert Mapplethorpe (1989) et de Richard Sohl son pianiste (1990), et avant celle d'Allen Ginsberg (1997). Elle s'est sentie foudroyée en pleine ascension et avoue même avoir été tentée, par lâcheté dit-elle, par l'idée de l'irréparable avant de se reprendre définitivement.
...

 
Publié par 5272 4 2 2 le 24 juillet 2009, 19:14.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000