Facebook

 

Paroles de la chanson «Segundo Movimiento : Lo De Fuera» (avec traduction) par Extremoduro

La Ley Innata (2008)
0 0
Chanteurs : Extremoduro
Albums : La Ley Innata
Voir tous les clips Extremoduro

Paroles et traduction de «Segundo Movimiento : Lo De Fuera»

Segundo Movimiento : Lo De Fuera (Second Mouvement : Ce Qui Vient De Dehors)

Se acabó. El odio me arrolló la razón,
C'est fini. La haine a emporté ma raison
Con mi época estoy comprometido.
Je suis engagé auprès de mon époque.
Y el amor se fue volando por el balcón
Et l'amour est parti en volant par le balcon
Adonde no tuviera enemigos.
Là où il n'aurait pas d'ennemis.

Y ahora estoy en guerra contra mi alrededor.
Et maintenant je suis en guerre contre mon entourage.
No me hace falta ningún motivo;
Je n'ai pas besoin de raison;
Y es que soy maestro de la contradicción
Car je suis maître de la contradiction
Y experto de romper lo prohibido.
Et expert en ce qui est de casser les interdits.

Y por eso los chiquillos ya se acercan a mí,
Et c'est pour ça que les gamins s'approchent de moi,
Que intento ser feliz.
J'essaye d'être heureux.
Y desde entonces de esta cárcel no me dejan salir,
Et dès lors ils ne me laissent pas sortir de cette prison,
Ni tengo adónde huir.
Et je n'ai nul part où fuir.
Voy a hacer un butrón,
Je vais faire...
Que saque la cabeza fuera.
Qui sorte la tête.

Sigo preso,
Je suis toujours prisonnier,
Pero ahora el viento corre alrededor.
Mais maintenant le vent court tout autour.
Por mis pecados, sigo preso.
A cause de mes pêchés, je suis toujours prisonnier.
Carne y hueso.
Chair et os.
Si muere de hambre el mundo alrededor,
Si le monde autour meurt de faim,
Tú y yo, total, de carne y hueso.
Toi et moi, total, de chair et d'os.

Por dinero, los maderos, ¡ay ! , van detrás de mí,
Pour de l'argent, les flics, eh ! , sont derrière moi,
Que intento ser feliz.
J'essaye d'être heureux.
Y abocado, a los tejados, me he mudado a vivir,
Et condamné, à être sur les toîts, j'ai déménagé vers la vie,
Por desobedecer,
Pour désobéir,
Por ver al Sol salir,
Pour voir le Soleil sortir,
Por sacar la cabeza fuera.
Pour sortir la tête.

Sigo preso,
Je suis toujours prisonnier,
Pero ahora el viento corre alrededor.
Mais maintenant le vent court tout autour
Por mis pecados, sigo preso.
A cause de mes pêchés, je suis toujours prisonnier.
Carne y hueso.
Chair et os.
Si muere de hambre el mundo alrededor,
Si le monde autour meurt de faim,
Tú y yo, total, de carne y hueso.
Toi et moi, total, de chair et d'os.

Necesito saber.
J'ai besoin de savoir.
Dime tu nombre,
Dis-moi ton nom,
De dónde sale el Sol
D'où sort le Soleil
Y de qué se esconde.
Et pourquoi se cache-t-il ?

Si miro alrededor, no puedo comprender, me da pereza.
Si je regarde autour de moi, je ne peux comprendre, j'ai la flemme.
Si hay algún escalón pa' dar un tropezón, voy de cabeza.
Si il y a une marche pour trébucher, j'y vais tête la première.
Tú y yo en la habitación para que vuelva Amor : naturaleza.
Toi et moi dans la même chambre pour que l'Amour revienne : nature.
Hay un televisor en medio del salón. No me interesa.
Il y a une télévision au milieu du salon. Cela ne m'intéresse pas.

Vente a la sombra, amor, que yo te espero;
Viens à l'ombre, amour, je t'attends;
Que tengo el corazón aquí con bien de hielo.
J'ai le coeur ici avec une bonne couche de gel.
Vente a la sombra, vente, amor, que yo te espero;
Viens à l'ombre, viens, amour, je t'attends;
Que tengo ya el cerezo en flor dentro del cuerpo.
J'ai déjà le cerisier en fleur dans le corps.

Se me cae la casa desde que se marchó.
La maison tombe depuis qu'elle est partie.
Y ahora ya sólo espero el derribo,
Et maintenant, seul, j'attends l'éboulement,
Y es que perdí la pista del eje del salón,
J'ai perdu la piste de l'axe du salon,
Y estoy continuamente torcido.
Et je suis toujours tordu.

Y ahora sólo pienso en ella
Et maintenant je ne pense qu'à elle
Y no encuentro razones
Et je ne trouve pas de raisons
Cuando su recuerdo se me clava entre las cejas,
Quand son souvenir se plante entre mes sourcils,
Sueño con melones encima de la mesa.
Je rêve de melons sur la table.

Buscando mi destino,
Cherchant mon destin,
Viviendo en diferido,
Vivant en différé,
Sin ser, ni oír, ni dar.
Sans être, ni entendre, ni donner.

Y a cobro revertido
Et en PVC
Quisiera hablar contigo,
Je voudrais parler avec toi,
Y, así, sintonizar.
Et, ainsi, coïncider.

Sueño que empieza otra canción;
Je rêve qu'une autre chanson commence;
Vivo en el eco de su voz, entretenido.
Je vis dans l'écho de sa voix, amusé.
Sigo la estela de su olor,
Je suis le sillage de son odeur,
Que me susurra : vámonos, vente conmigo.
Qui me murmure : allons-y, viens avec moi.

Hay un desierto, hay un vergel
Il y a un désert, un verger
Lleno de flores de papel.
Rempli de fleurs de papier.
Pensaba
Je pensais
Que sería frío el amanecer.
Que l'aube serait froide.
Te equivocabas otra vez :
Tu te trompes encore :
Quemaba.
Elle brûlait.

Llegó el verano y asoló la primavera,
L'été arriva et il dévasta le printemps,
Y el sol asfixia en tu jardín,
Et le soleil asfixie dans ton jardin,
Y se le caen los pajaritos a la higuera,
Et les moineaux tombent du figuier,
Que ya no cantan para mí.
Maintenant ils ne chantent plus pour moi.

Abrí los ojos para ver;
J'ai ouvert les yeux pour voir;
Con el destino me encontré
J'ai rencontré le destin
De cara.
Face à face.

Lo tengo todo a medio hacer.
J'ai tout à moitié fait.
Me preguntaba si tal vez...
Je me demandais si peut-être... .
Mañana.
Demain.

Vente a la sombra, amor, que yo te espero;
Viens à l'ombre, amour, je t'attends;
Que tengo el corazón aquí con bien de hielo.
J'ai le coeur ici avec une bonne couche de gel.
Vente a la sombra, vente, amor, que yo te espero;
Viens à l'ombre, viens, amour, je t'attends;
Que tengo ya el cerezo en flor dentro del cuerpo.
J'ai déjà le cerisier en fleur dans le corps.

Necesito saber.
J'ai besoin de savoir.
Dime tu nombre,
Dis-moi ton nom,
De dónde sale el Sol
D'où sort le Soleil
Y de qué se esconde.
Et pourquoi se cache-t-il ?

Si miro alrededor, no puedo comprender, me da pereza.
Si je regarde autour, je ne peux comprendre, j'ai la flemme.
Si hay algún escalón pa' dar un tropezón, voy de cabeza.
Si il y a une marche pour trébucher, j'y vais tête la première.
Tú y yo en la habitación, para que vuelva Amor : chorros de lefa.
Toi et moi dans la chambre, pour que l'Amour revienne : flots de sperme.
La buena educación de la televisión no me interesa.
La bonne éducation de la télévision ne m'intéresse pas.

 
Publié par 8425 5 3 3 le 28 août 2009, 23:36.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000