Facebook

 

Paroles de la chanson «The Demon» (avec traduction) par Emily Jane White

0 0
Chanteurs : Emily Jane White

Paroles et traduction de «The Demon»

The Demon (Le Démon)

If there was a demon would you hold her ?
S'il y avait un démon la protégerais tu ?
And be a nurse by her side ?
Et serais-tu une infirmière à son chevet(1) ?
I'll take a corset of your words,
Je prendrai un corset de tes mots(2),
Tie them up high and bind them.
Attache les bien haut, et noue les.

You seem like you've always been,
Tu sembles être comme tu as toujours été,
Wrote a book that's already been read,
Avoir écrit un livre qui a déjà été lu,

And if there was a beast would you hold him ?
Et s'il y avait une bête le protégerais tu ?
And be a doctor by his side ?
Et serais-tu un docteur à son chevet ?
He'll take the drugs that you've stolen,
Il prendrait les drogues que tu as volé,
You'll be drunk on electric wine.
Tu seras ivre d'un vin électrique.
Oh this town you've never seen before,
Oh cette ville que tu n'avais jamais vu avant,
There's always big guns at your door,
Il y a toujours de gros pistolets à ta porte,
The sentiment of class is blood born,
Le sentiment de classe est né du sang,

I'd like to write a song for you,
Je voudrais t'écrire une chanson,
With arms wide open the way I do,
Avec les bras grand ouverts à ma façon,
And I'd like to tell the truth to you,
Et je voudrais te dire la vérité,
Shot through the chest the way I do.
Un tir en travers de la poitrine à ma façon.

If there was a demon would you hold her ?
S'il y avait un démon la protégerais tu ?
And be a nurse by her side ?
Et serais-tu une infirmière à son chevet ?
I'll take a corset of your words,
Je prendrai un corset de tes mots,
Tie them up high and bind them.
Attache les bien haut, et noue les.

(1) "... by her side" dans le texte d'origine.
(2) "I'll take a corset of your words" dans le texte d'origine. Après avoir mené de nombreuses et laborieuses recherches il apparait que ce n'est pas une expression. Si vous avez des suggestions de traduction je suis preneur.

Sur un plateau délicieusement minimaliste, Emily nous livre une chanson à la mélodie à la fois sombre, mélancolique et emplie d'espoir. Tout comme elle a su si bien le faire tout au long de son premier album (Dark Undercoat) la jeune femme flirte élégamment avec des thèmes tels que la mort, l'isolation ou l'amour (presque) envolé dans cette chanson. Elle y danse un slow envoutant avec un énigmatique personnage, le démon, preuve qu'il vous manquait peut-être pour vous persuader que sa folk, ténébreuse, est vraiment hantée. Dans une interview (http : //www. dailymotion. com/video/x9suk5_19-emily-jane-white-linterview_music) on peut en apprendre un peu plus sur la représentation que se fait Emily de ce Démon, dont on ne saura finalement pas s'il est homme ou femme et dont on attendra, comme l'auteur, qu'il se dévoile enfin...

L'univers de l'artiste et la chanson présentés dans les grandes lignes je me livrerai désormais à une interprétation plus personnelle du texte. Le Démon dont il est question pourrait être la part obscure, la folie qui sommeille en chacun d'entre nous. On sait l'homme capable du meilleure comme du pire, est-il pour autant capable de toujours opposer le meilleur de lui même face au pire ? D'affronter ses démons ? Ceux que sa société a crée ? Emily s'interroge sur cette société potentiellement violente, armée et dont les tragiques travers se répéteraient sans cesse. Le démon ou la bête dont il est question dans le texte serait en réalité des hommes ayant basculé du côté obscur. Les notes s'enchainent, martelées avec conviction, les démons dansent, on suit l'artiste, retenant notre souffle. L'on sent chacun de ses doigts peser sur le clavier, toutefois, la mélodie de sa voix, sa pureté, tout comme les nombreuses questions qu'elle semble nous poser chassent tout désespoir et laisse entrevoir des jours meilleurs, une renaissance...

 
Publié par 5242 4 2 2 le 5 octobre 2010, 00:42.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000