Facebook

 

Paroles de la chanson «I won't pay» (avec traduction) par Lawrence Collins

ACOUSTRONIKA
0 0
Chanteurs : Lawrence Collins
Albums : Acoustronika

Paroles et traduction de «I won't pay»

700 billion dollars more taxes to pay because some coked up bankers fucked up? there's something profoundly wrong with our society's infrastructure and morals.

I WON'T PAY

Between lines of coke and fancy boats
You forget to deal with what is real ;
It’s so easy to gamble in front of a screen
When the chips you play
With are another man’s dreams...

Well, the time has come for us to pay
For pleasures reaped in numbers played
By golden boys in fancy suits
Who never cared to hear the truth,
With fees up front, they never lose
Tell me now, what should we say ?
Fuck that... I won’t pay

You came to us with magic deals,
You feed the dream, but nothing’s real-
Just pay tomorrow, and we will see...
Percentage points and variable loans,
The bubble bursts, I lose my home
But you don’t care, ‘cause you made your fee...

The time has come for us to pay
For the fancy words and games you played
With a future built on stacks of hay
But the fire’s lit, we’re up in smoke,
I keep on hoping this is just a joke-
Tell me now, what should I say?

700 billion dollars is so much more
Than I could ever count too
I can’t even feed my kids, so tell me
Why should I pay for you?

Du bist veruckt wenn du dengst
Das ich fur deine mercedes zahlen werde...
Jetzt kannst du laufen
Wie alle die normale leute

Tu rêve si tu crois
Que je paierai pour tes étés à St Tropez…
Quand tu te fais faire des massages sur mon dos
Je trouve ça un peu culoté…


700 milliards de dollars en impôts supplémentaires pour couvrir les excès de personnes irresponsables et cokées à fond ; ces mêmes génies de la finance qui utilisent les fonds gouvernementaux pour se payer des week-ends de luxes. Ça sent vraiment mauvais tout ce bordel ; rien ne va plus dans notre modèle économique...


JE NE PAIERAI PAS

Entre les rails de coke et les bateaux de luxe
Tu oublies de dealer avec la réalité ;
C’est si facile de jouer devant un écran
Quand les jetons avec lesquels tu joues
Sont les rêves d’un autre…

Le temps est venu pour nous de payer
Pour les plaisirs acquis dans les chiffres pariés
Par des golden boys bien fringués
Qui ne s’inquiètent pas trop de la vérité :
Avec les commissions directes, ils ne perdent jamais.
Dites-moi donc, que devrait-on crier ?
Fuck you, je ne paierai pas !

Vous nous avez proposés des offres magiques,
Vous nourrissez le rêve, mais rien est vrai -
“Payez demain, et puis on verra…”
Points de pourcentage et taux variables,
La bulle explose, je perds ma maison,
Mais tu t’en fou, t’as eu ton bonus…

Le temps est venu pour nous de payer
Pour les belles paroles et les jeux joués
Sur un futur construit en paille.
Mais le feu est allumé, on part tous en flamme,
Je continue à espérer que c’est une mauvaise blague.
Dites-moi donc, que devrais-je crier ?
Fuck you, je ne paierai pas !

700 milliards de dollars est plus que je ne saurais compter
Je peux même pas nourrir mes enfants, alors dites-moi,
Pourquoi je devrais payer pour vous ?

Tu est fou si tu crois que je paierai pour ta mercedes.
Maintenant, t’as qu’à marcher comme tout le monde.

Tu rêves si tu crois que je paierai pour tes étés à St Tropez…
Quand tu te fais faire des massages sur mon dos
Je trouve ça un peu culoté…

Fuck you, je ne paierai pas !

 
Publié par 4041 5 3 1 le 19 octobre 2012, 15:16.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000