Facebook

 

Paroles de la chanson «A Whisper Underneath the Bark of Old Trees» (avec traduction) par Nargaroth

Spectral Visions of Mental Warfare
0 0
Chanteurs : Nargaroth

Paroles et traduction de «A Whisper Underneath the Bark of Old Trees»

The Reflection
La Réflexion

I found no solution
Je n'ai trouvé aucune solution
in the truth
Dans la vérité
that my madness can be cured
Que ma folie puisse être guérie
I found no wisdom
Je n'ai trouvé aucune sagesse
in the songs
Dans les chansons
the elders sung to me
Les anciennes chantées pour moi
I stared through diamonds,
J'ai regardé de l'autre côté des diamants,
oh so cold,
Oh, si froids,
saw young beauty grow old
J'ai vu la jeune beauté vieillir
Bleeding promises renewed with old lies
Des promesses sanguinolentes renouer avec de vieux mensonges
in the glare of
Sous l'éclat de
burning skies
Brûlant cieux.

The Confession
La Confession

Kann ich denn, kann ich denn anders? Habe ich denn nicht dieses Verfluchte in mir? Das Feuer, die Stimme, die Qual.
Que puis-je faire, je ne peux pas faire autrement ? N'ai-je pas cela en ce maudit moi ? Le feu, la voix, l'agonie.
Immer, immer muß ich durch Straßen gehen. Und immer spür ich, da ist einer hinter mir her – das bin ich selber. Es verfolgt mich. Lautlos. Aber ich hör’ es doch. Ja, manchmal ist mir, als ob ich selber hinter mir her liefe. Ich will davon, vor mir selber davon laufen. Aber ich kann nicht. Kann mir nicht entkommen. Muss, muss den Weg gehen, den es mich jagt. Muss rennen, rennen – endlose Straßen. Ich will weg, ich will weg! Und mit mir rennen die Gespenster von Müttern, von Kindern. Die gehn nie mehr weg. Die sind immer da! Immer! Immer! Immer! Nur nicht wenn ich’s tue.
Toujours, toujours, je dois y aller par cette route. Et j'ai toujours pensé qu'il y aurait quelqu'un derrière moi. C'est moi-même. Cela me hante. Silence. Mais je l'entends encore. Oui, parfois je me sens comme si je me courrai après. Je veux qu'ils s'enfuient de moi-même. Mais je ne peux pas, je ne peux pas y échapper. Je dois aller dans le sens où ils me chassent. Je dois courir, courir sur des routes sans fins. Je veux partir, partir ! Et avec moi courent les mères des fantômes d'enfants. Ils ne disparaitront jamais. Ils sont toujours là. Toujours ! Toujours ! Toujours ! Sauf si je le fais.
Dann, dann stehe ich vor einem Plakat und lese was ich getan habe und lese und lese... Das habe ich getan? Aber ich weiß doch von gar nichts. Aber wer glaubt mir denn? Wer weiß denn wie es in mir aussieht? Wie es schreit und brüllt da innen. Wie ich’s tun muß! Will nicht – muß! Will nicht – muß! Und dann schreit eine Stimme und ich kann es nicht mehr hören. Hilfe! Ich kann nicht, ich kann nicht, ich kann nicht, ich kann nicht...
Puis, je me tiens devant un poster je lis ce que j'ai fait. Je lis, je lis... L'ai-je fait ? Mais je ne sais rien à ce sujet. Mais qui me croit alors ? Qui sait à quoi ils ressemblent pour moi ? Comme ils crient, hurlent à l’intérieur ? Que dois-je faire ? N'est-ce pas que je le dois ! N'est-ce pas que je le dois ! Et puis une voix crie... et je ne peux plus l'entendre. Au secours ! Je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas...

The Salvation ~ The Forgiveness
Le Salut - Le Pardon

I raged through the jungle
J'ai fait rage à travers la jungle
and died in the trees
Et je suis mort dans les arbres
to dwell in the rivers
Pour habiter dans les rivières
which flow to the seas
Qui se jettent dans les mers
What if this madness
Et si cette folie
seems to be
N'était
nothing else but my real me
Rien d'autre que mon moi réel.

 
Publié par 10488 6 4 3 le 9 novembre 2012, 09:24.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000