Facebook

 

Paroles de la chanson «Winter» (avec traduction) par Nargaroth

Nargaroth
0 0
Chanteurs : Nargaroth
Albums : Jahreszeiten

Paroles et traduction de «Winter»

Lamentierung des Hasses:
Les lamentations de la Haine :

Es weihnen in Liebe verstorbene Ahnen,
Dédié avec amour aux ancêtres décédés,
die eistrunken neigen ihr ehren'es Haupt.
Ils inclinent la tête vers leur chef
Und all meine Sünden verlieren die Namen,
Et perdent le nom de tous mes vices
wenn der Haß das Gewissen beraubt.
Si la Haine dérobe la conscience.

Wie einst ein Splitter aus reinstem Kristall,
Comme une fois un éclat du cristal le plus pur,
das Herz eines Jungen erkalten ließ,
A refroidi le cœur d'un garçon,
so schenkte die Gnade die Königin
Le Soleil a donné la grâce de la Reine
mir die Kraft, auf daß ich dich verstieß.
Et moi la force de l'Offense.

Ich habe das Herz aus meiner Brust
J'ai le cœur hors de ma poitrine
mit dem Eisdolch längst heraus gerissen.
Qu'il déchire avec un long poignard de glace.
Befreit mich von Demut und Strafenlust,
Libère-moi de l'humiliation et du désir de punition,
von Wehmut und sünd'gem Gewissen.
De la tristesse et de la conscience pécheresse.

Ich schnitt mit Schrei den Blutstrahl entzwei
Je nous ai coupé en deux, avec le cri du flot de sang,
der dich und mich verbunden.
Toi et moi connectés.
Da wir die Liebe, die uns einst geheilt,
Parce que nous aimons ce qui est une fois guéri
wie blutschwarze Gäule geschunden.
Comme la peau ensanglantée des chevaux noirs.

Anklage der Ahnen:
Accusation des Ancêtres :

Und es klagen die Väter der Ahnen:„Verräter!
Et poursuivons les pères des ancêtres : "Traitres !
Die Seele betrogen. Die Ehre belogen.
L'âme est trahie. L’honneur de gésir ici.

Selbstverachtung gepredigt, in Schuld sich verewigt.
La haine de soit prêchée se perpétue
In Worten und Tat, eines Mannes Hochverrat.
En parole et en acte, un homme de haute trahison.

Kein Gott wird dich erlösen, von deiner ehrlos' Schuld.
Aucun dieu ne vous rachètera, avec le déshonneur de votre culpabilité.
Zum Manne mußt du werden, doch nicht mehr in deinem "Kult".
Pour l'homme que vous deviez être, rien ne sert d'être "Kvlt".

Trage aufrecht deine Sünden, zeichne sie auf deine Haut,
Portez vos vices au dessus de votre peau
daß zur Erlösung wirst geschunden, von jedem, der dein Kainsmal schaut!“
Que votre rédemption soit volée par quiconque regarde votre marque de Caïn !"

Das Ende:
La fin :

So schrieb ich in Stein mein ehrlos Vermächtnis,
J'ai donc écrit dans la pierre mon héritage infâme,
uind blutet es noch in meinem Gedächtnis,
Et il saigne encore dans ma mémoire,
denn hin und wieder dann und wann,
Parce qu'à chaque instant présent, et après, et après,
schmerzt die Erinnerung daran.
Blesse la mémoire de celui-ci.

Ich richte mich auf,
Je dois enseigner,
wie Bäume, wenn sie wissen, dass es Zeit zum sterben ist.
Comme les arbres, s'ils savent qu'il est temps de mourir.
Ich muss weg hier!
Je dois sortir d'ici !

 
Publié par 10488 6 4 3 le 9 novembre 2012, 09:24.
 

Chansons similaires

Aucun résultat

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000