Facebook

 

Paroles de la chanson «Hollywood's Dead» (avec traduction) par Lana Del Rey

Lana Del Rey
0 0
Chanteurs : Lana Del Rey

Paroles et traduction de «Hollywood's Dead»


Hollywood's Dead


(Hollywood est mort)


Our kind of love,
It was once in a lifetime.
It couldn't last,
It was doomed from the first time.

Ce genre de relation,
Ça ne se vit qu’une fois dans une vie,
Ça ne pouvait pas durer,
C’était condamné depuis le début,

And you were 50's cool,
In blue suede shoes,
But it was a cover for,
All of the trouble,
You got into.

Et tu étais si cool, dans ton style des années 50,
Dans tes chaussures bleues de Suède, (*)
Mais ce n’était qu’une illusion pour cacher,
Tous les ennuis,
Dans lesquels tu étais.

I always fall for the wrong guy,
Things that are bad always taste nice,
That's what girls like me do, lose you.

Je tombe toujours amoureuse du mauvais gars
Les choses les plus mauvaises ont toujours meilleurs gout
C’est pourquoi les filles comme toi, te perdent

Don't tell me it's over!
Don't tell me it's over!

Ne me dis pas que c’est fini !
Ne me dis pas que c’est fini !

Hollywood's dead,
Elvis is crying,
Vicious in flames,
Roland is dying.

Hollywood est mort
Elvis pleure
Vicieux en flammes
Roland se meurt. (*2)

And in the light, you're,
Sickeningly beautiful.
Say goodbye, you're,
Sickeningly beautiful.

Et dans la lumière, tu es
Salement beau.
Dis « au revoir », tu es
Salement beau.

This kind of life,
Wasn't meant for the good girl.
Try as I might,
In the end it's a cruel world.

Ce genre de vie,
N’est pas destiné pour la bonne fille,
Essaie comme je le fais,
En fin de compte, c’est un monde cruel.

And you are living proof,
Sinatra aloof,
That you were an actor,
Who only went after,
The ones who swooned.

Et tu es la preuve vivante,
Sinatra à l’écart
Que tu étais un acteur
Qui suivis
Celui qui s’est évanouis

I always fall for the same type,
Gangsters in Vegas on game night,
That's what girls like me like,
The limelight.

Je tombe toujours amoureuse du même genre
Un gangsters dans Vegas, par une nuit de jeux
C’est ce que les filles comme moi aiment
Les feux de la rampe

Don't tell me it's over!
Don't tell me it's over!

Ne me dis pas que c’est fini!
Ne me dis pas que c’est fini!

Hollywood's dead,
Elvis is crying,
Marilyn's sad,
Hendrix is lying there.

Hollywood est mort,
Elvis pleure,
Marilyn est triste
Hendrix est couché là

In the light, you're,
Sickeningly beautiful.
Say goodbye, you're,
Sickeningly beautiful.

Dans la lumière, tu es
Salement beau
Dis « au revoir », tu es
Salement beau

If you should go,
Before me then know,
That I always loved you,
There's no one above you, baby.

Si tu dois partir,
Avant moi, sache que
Je t’ai toujours aimé
Il n’y a personne au dessus de toi, mon cœur.

Don't tell me it's over!
Don't tell me it's over!


Ne me dis pas que c’est fini!
Ne me dis pas que c’est fini !

Hollywood's dead,
Elvis is crying,
Lennon wake up,
Cobain stop lying there.


Hollywood est mort,
Elvis pleure,
Lennon se réveille,
Cobain se relève,

In the light, you're,
Sickeningly beautiful.
Say goodbye, you're,
Sickeningly beautiful.

Dans la lumière, tu es,
Salement beau.
Dis « au revoir », tu es
Salement beau.

Say goodnight, you're,
So beautiful!

Dis “bonne nuit”, tu es,
Si beau !

Hollywood's dead,
Hollywood's dead,
Hollywood's dead, yeah.
Hollywood's dead,
Hollywood's dead,
Hollywood's dead, yeah.
(Cut !)

Hollywood est mort,
Hollywood est mort,
Hollywood est mort, oui.
Hollywood est mort,
Hollywood est mort,
Hollywood est mort, oui.
(Coupez !)

(*) : Référence à Elvis Presley et sa chanson « Blue Suede Shoe’s »
(*2) : Peut-être une référence à Gilbert Roland, célèbre acteur Hollywoodien qui a connu un grand succés dans les années 1950

Cette chanson inédite de Lana Del Rey, est l’une de ses plus belles, racontant certainement, sous des airs d’une histoire d’amour déchue, les plus belles heures d’Hollywood, c’est-à-dire dans les années 1950.

 
Publié par 6580 5 3 2 le 16 avril 2013, 11:43.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000