Facebook

 

Paroles de la chanson «Saturday Night» (avec traduction) par Natalia Kills

Trouble
1 0
Chanteurs : Natalia Kills
Albums : Trouble
Voir tous les clips Natalia Kills

Paroles et traduction de «Saturday Night»

Saturday Night (Samedi soir)

Momma you’re beautiful tonight,
Movie star hair and that black eye,
You can’t even notice it when you smile so hard through a heart felt lie,
Go kiss the liquor off his laugh,
Another suitcase full of cash,
Shiny apologies in a velvet box,
What a real good man

Maman, tu es magnifique ce soir
Les cheveux d'une actrice de cinéma et un oeil au beurre noir
Il est presque impossible de le voir car tu illumine ton visage d'un sourire mensonger
Allez, vas essuyer d'un baiser la liqueur de ses rires
Une autre mallette pleine de billets
De scintillantes excuses dans une boîte en velours
Quel homme parfait il fait

We drive brand new cars and we light fine cigars,
We shine like small town stars through the best days of our lives,

On conduit des voitures neuves et on s'allume les meilleurs cigares
On brille comme les étoiles d'une petite ville tandis qu'on vit les plus beaux jours de notre vie

We would walk right down the pavement,
I know we’re gonna be just fine,
And I’ll put on my dancing shoes real tight,
‘Cause it’s just another Saturday night

Et on marchait le long du trottoir
Je sais que tout va bien se passer
Et je lacerai mes chaussures de danse
Parce-que ce n'est qu'un samedi soir de plus

Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh
Just another Saturday night,
Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh

Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh
Qu'un samedi soir de plus
Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh

Another fist, another wall,
We lose ourselves we lose it all,
I wrote him a hundred times,
Can you hear my heart through the prison bars?
The boys I kiss don’t know my name,
The tears I cry all taste of blame,
Bad luck and dirty cops,
I’m a ****ing teenage tragedy,

Un poing de plus, un mur de plus
On s'est perdu, on a tout perdu
Je lui ai écrit des centaines de fois
Entends-tu mon coeur à travers les barreaux ?
Les types que j'ai embrassé ne connaissent pas mon nom
Mes larmes sentent toutes la rancoeur
Manque de chance et connards de flics
J'ai une putain d'adolescence tragique

I walk lonely streets and I talk big time dreams,
So hold on before you see that you’re better off without me,

Je marche seule dans les rues et je parle de mes grands projets
Alors tiens bon jusqu'à ce que tu réalises que tu es mieux sans moi

Cause when I look up from the pavement,
I know I’m gonna be just fine,
And I’ll put on my dancing shoes real tight,
‘Cause it’s just another Saturday night

Parce-que quand je lève les yeux du trottoir
Je sais que tout va bien se passer
Et je lacerai mes chaussures de dance
Parce-que ce n'est qu'un samedi soir de plus

Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh
Just another Saturday night,
Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh

Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh
Qu'un samedi soir de plus
Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh

There’s a rainbow on the bathroom door again,
Where the lipstick slides and the pearls all fly,
I’m gone and I ain’t coming back this time,
I’m gonna find my home underneath the city lights,

Il y a encore un arc-en-ciel sur la porte de la salle de bain
Là où le rouge à lèvres glisse et les perles volent
Je m'en vais et je ne reviendrai pas cette fois
Je vais trouver refuge en-dessous des lumières de la ville

Pills fall like diamonds from my purse,
Right out the hole in my fur coat,
Straight down the gutter goes my antidote to a broken girl,
I promise I’ll be the one you want,
Don’t tell me I’m unfixable,
You don’t know what it’s like to be seventeen with no place to go,

Les pilules tombent comme des diamants de mon sac
Elles s'échappent des trous de mon manteau de fourrure
Et c'est dans le caniveau que disparaît l'antidote d'une fille brisée
Je te promets d'être celle que tu voudras
Ne me dis pas que je n'y arriverai jamais
Tu sais pas ce que ça fait d'avoir dix-sept ans
Et nulle part où aller

But give me just one night and I’ll be almost fine,
Remind me one more time it’s the best days of my lives,

Mais donne-moi juste une nuit et j'irai presque bien
Rappelle-moi juste une fois que ce sont les plus beaux jours de ma vie

Cause when I look up from the pavement,
I know we’re gonna be just fine,
And I’ll put on my dancing shoes real tight,
‘Cause it’s just another Saturday night

Parce-que quand je lève les yeux du trottoir
Je sais que tout va bien se passer
Et je lacerai mes chaussures de dance
Parce-que ce n'est qu'un samedi soir de plus

Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh
Just another Saturday night,
Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh
Just another Saturday night,
Oh-oh-oh, oh-oh-oh, oh-oh-oh
Just another Saturday night,
Just another Saturday night.

Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh
Qu'un samedi soir de plus
Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh
Qu'un samedi soir de plus
Oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh
Qu'un samedi soir de plus
Qu'un samedi soir de plus

Entre violence conjugale et faux semblants, Natalia Kills semble dénoncer dans "Saturday Night" les dérives de la vie de couple, et notamment celle d'une femme qui ne peut échapper au sombre dessein d'un riche mari.

En effet, en regardant les paroles de plus près, on découvre rapidement la violence qui y est dissimulée et notamment dès la première strophe dont la subtilité réside dans son ironie. La phrase "De scintillantes excuses dans une boîte en velours, quel homme parfait il fait" reflète bien l'état d'esprit de la jeune femme qui semble faire complètement abstraction de tout le reste lorsque son homme lui offre quelques beaux bijoux. Et pourtant, cela n'empêche pas son mari de lever la main sur elle et de continuer de la battre ("Un poing de plus, un mur de plus"), cette dernière allant même jusqu'à trouver refuge dans les bras d'autres hommes qu'elle ne connait pas ("Les types que j'ai embrassé ne connaissent pas mon nom"). Plongée dans la drogue pour fuir ce monde qu'elle s'est elle même créée ("Il y a encore un arc-en-ciel sur la porte de la salle de bain, là où le rouge à lèvres glisse et les perles volent. Je m'en vais et je ne reviendrai pas cette fois"), c'est à bout de nerf qu'elle finit enfin par avouer pourquoi elle en est arrivée là : "Tu sais pas ce que ça fait d'avoir dix-sept ans et nulle part où aller".
Lorsqu'elle avait dix-sept ans, les circonstances ont fait qu'elle s'est retrouvée seule sans nulle part où aller. C'est alors qu'elle a trouvé un homme, peut-être le mauvais, mais assez riche pour pouvoir lui offrir ce dont elle avait besoin pour vivre. À quel prix? Celui du silence et des coups (physiques et moraux) à encaisser, celui d'une vie de soumission aux ordres et d'un bonheur imperceptible qui ne réside que dans les moments d'absences procurés par la jouissance de la drogue ou des autres hommes.

Cette chanson particulièrement puissante met donc en avant les problèmes liés aux violences conjugales et en particulier celles envers les femmes qui en sont, malheureusement, bien souvent les premières victimes.

Vous avez une autre explication ou une remarque ? N'hésitez pas à la partager en laissant un commentaire :)

 
Publié par 20834 7 5 4 le 15 août 2013, 20:57.
 

Vos commentaires

Wanderlust Il y a 3 an(s) 4 mois à 16:56
12782 7 4 2 Wanderlust Superbe chanson, merci beaucoup pour la traduction et les explications :)
SexyKiller Il y a 3 an(s) 1 mois à 23:24
1214 4 2 SexyKiller Bonsoir !

En écoutant la chanson, vu le clip et lu quelques interview sur Natalia je me demandais pas si elle ne parlait pas plutôt de la violence conjugale entre ses parents.

"Maman, tu es magnifique ce soir
Les cheveux d'une actrice de cinéma et un oeil au beurre noir
Il est presque impossible de le voir car tu illumine ton visage d'un sourire mensonger
Allez, vas essuyer d'un baiser la liqueur de ses rires
Une autre mallette pleine de billets
De scintillantes excuses dans une boîte en velours
Quel homme parfait il fait"
-> Sa mère se faisait battre par son père qui était alcoolique.

"Je lui ai écrit des centaines de fois
Entends-tu mon coeur à travers les barreaux ?"
-> Son père serait aller en prison, surement après avoir levé la main sur sa mère.

"Tu sais pas ce que ça fait d'avoir dix-sept ans
Et nulle part où aller"
-> elle aurait fuit le domicile familiale alors qu'elle était encore adolescente.

Ce n'est qu'une suggestion mais c'est
Frayja Il y a 3 an(s) 1 mois à 01:05
20834 7 5 4 Frayja Coucou SexyKiller,

C'est en effet ce que j'ai essayé d'expliquer lorsque j'ai écrit "Entre violence conjugale et faux semblants, Natalia Kills semble dénoncer dans "Saturday Night" les dérives de la vie de couple, et notamment celle d'une femme qui ne peut échapper au sombre dessein d'un riche mari."
Dans tous les cas, je trouve que cette chanson dégage une profonde mélancolie, c'est vraiment touchant.
SexyKiller Il y a 3 an(s) 1 mois à 21:12
1214 4 2 SexyKiller Ah d'accord autant pour moi, je voulais simplement dire que j'avais l'impression que cette chanson était du point de vue de l'enfant et non pas de la femme battue.
Oui je suis d'accord, je trouve que c'est une des chanson phare de l'album je n'arrive pas a m'en lasser, elle est vraiment très belle.
Et merci pour la traduction !
Caractères restants : 1000