Facebook

 

Paroles de la chanson «White Light/White Heat» (avec traduction) par The Velvet Underground

White Light/White Heat
1 0

Paroles et traduction de «White Light/White Heat»

Lumière blanche/ blanche chaleur

White light, White light goin' messin' up my mind
Lumière blanche, lumière blanche qui souille mon esprit
White light, and don't you know its gonna make me go blind
Lumière blanche, ignores-tu que ça va me rendre aveugle
White heat, aww white heat it tickle me down to my toes
Blanche chaleur, oh blanche chaleur elle me chatouille jusqu'aux orteils
White light, Ooo have mercy white light have it goodness knows
La lumière blanche, Ooo aie pitié lumière blanche, pour l'amour du ciel.

White light, White light goin' messin' up my brain
Lumière blanche, lumière blanche qui souille mon cerveau
White light, Aww white light its gonna drive me insane
Lumière blanche, Oh lumière blanche, elle va me rendre fou
White heat, Aww white heat it tickle me down to my toes
Blanche chaleur, oh blanche chaleur, elle me chatouille jusqu'aux orteils
White light, Aww white light I said now goodness knows, do it
Lumière blanche, Oh lumière blanche, je t'ai dit maintenant, bonté divine, vas-y

Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Aww I surely do love to watch that stuff tip itself in
Oh comme j'aime voir ce truc me pénétrer
Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Watch that side, watch that side don't you know it gonna be dead in the drive
Regarde par ici, regarde par ici, tu ne sais pas qu'il va mourir en cours de route ?
Hmm hmm, White heat
Hmm hmm, Blanche chaleur
Hey foxy mama, watchin' her walk down the street
Hey nana sexy, la regarder descendre la rue
Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Come upside your head gonna make a deadend on your street
Viens là haut, ta tête va faire l'impasse dans ta rue.

White light, White light moved in me through my brain
Lumière blanche, lumière blanche coule en moi dans mon cerveau
White light, White light goin' makin' you go insane
Lumière blanche, lumière blanche va te rendre fou
White heat, Aww white heat it tickle me down to my toes
Blanche chaleur, oh blanche chaleur elle me chatouille jusqu'aux orteils
White light, Aww white light I said now goodness knows
Lumière blanche Oh lumière blanche je t'ai dit maintenant, bonté divine.

White light, Aww white light it lighten up my eyes
Lumière blanche, oh lumière blanche elle fait briller mes yeux
White light, don't you know it fills me up with suprise
Lumière blanche, ne sais-tu pas qu'elle me remplit de surprise
White light, Aww white heat tickle me down to my toes
Blanche lumière, oh blanche chaleur me chatouille jusqu'aux orteils
White light, Aww white light I tell you now goodness knows, now work it
Lumière blanche, oh lumière blanche je te dis maintenant bonté divine, maintenant vas-y

Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Aww she surely do moves me
Oh c'est sur qu'elle m'émeut
Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Watch that speed freak, watch that speed freak everybody gonna go and make it every week
Regarde cet accro au speed, regarde cet accro au speed, tout le monde s'y mettre et le faire chaque semaine
Hmm hmm, White heat
Hmm hmm, Blanche chaleur
Aww sputter mutter everybody gonna go kill their mother
Oh se prélasser, murmurer tout le monde va aller tuer sa mère
Hmm hmm, White light
Hmm hmm, Lumière blanche
Here she comes, here she comes, everybody get in gonna make me run to her
ça vient, ça vient, tous ce monde qui arrive va me faire courir vers elle
__________
Note de Billenplum
C'est un chanson sur le flash aux amphés. Lou Reed ne se droguait pas à l'héroïne comme on le pense à cause de sa chanson Heroin, il y a très peu touché en fait. Il s'injectait de la méthédrine, le speed.
Alors que les groupes hippies de la côte ouest faisaient des cartons pendant les 60s avec leurs titres sur la drogue, mais à mots couverts, dissimulée sous des allusions, le Velvet en parlait sans détour, ce qui lui a valu de ne pas passer sur les ondes, et de n'avoir aucun article dans le Rolling Stone magazine. Ils choquaient tout le monde et ne vendaient rien du tout.

 
Publié par 155592 7 5 5 le 10 janvier 2014, 17:42.
 

Vos commentaires

Billenplum Il y a 2 mois à 19:09
6516 7 3 1 Billenplum C'est un chanson sur le flash aux amphés. Lou Reed ne se droguait pas à l'héroïne comme on le pense à cause de sa chanson Heroin, il y a très peu touché en fait. Il s'injectait de la méthédrine, le speed.
Alors que les groupes hippies de la côte ouest faisaient des cartons pendant les 60s avec leurs titres sur la drogue, mais à mots couverts, dissimulée sous des allusions, le Velvet en parlait sans détour, ce qui lui a valu de ne pas passer sur les ondes, et de n'avoir aucun article dans le Rolling Stone magazine. Ils choquaient tout le monde et ne vendaient rien du tout.
Caractères restants : 1000