Facebook

 

Paroles de la chanson «The Beat Goes On» (avec traduction) par Beady Eye

Different Gear, Still Speeding
1 0
Chanteurs : Beady Eye
Voir tous les clips Beady Eye

Paroles et traduction de «The Beat Goes On»

The beat goes on (La musique continue)

Thought that I died today
Walked off the stage
Faded away into the clouds
To the gig in the sky
And when I arrived
The angels were singing a song
Yeah you know the one
Are you singing along?

J'ai pensé que j'étais mort aujourd'hui
Que je quittais la scène
Que je disparaissais dans les nuages
Pour le concert dans le ciel
Et quand je suis arrivé
Les anges chantaient une chanson
Oui, tu sais laquelle
Est-ce que tu la chantes toi aussi ?

Thought I'd know just what to do
That it'd be how I wanted it to be of so new
But counting me in
I had to give in
Make the thunder and lightning sing
In the eye of the storm there's no right and no wrong

J'ai pensé que je savais exactement quoi faire
Que ce serait comme je voulais que ce soit à nouveau
Mais comptez sur moi
Je cédais
Et je faisais chanter le tonnerre et la foudre
Dans l'œil de la tempête il n'y pas de bien ou de mal

(Chorus)
So long, so long
Someday all the world will sing my song
Still life remains
Somewhere in my heart the beat goes on

(refrain)
Adieu, adieu
Un jour, tout le monde chantera ma chanson
Reste-il un peu de vie ?
(en tout cas) Quelque part dans mon cœur la musique continue

Thought it was the end of the world
Deep with guitars and all that I understand
Is air through metal and wood, I'm misunderstood

Je croyais que c'était la fin du monde
Profondément avec des guitares et tout ce que je comprends
Est-ce l'air à travers le métal et le bois, (mais) je suis incompris

Wasting my money and fame
I'd throw it away just to prove that I can
I'm the last of a dying breed
And it's not the end of the world, oh no
It's not even the end of the day

J'ai perdu mon argent et ma gloire
Les jetant par les fenêtres juste pour prouver que je le pouvais
Je suis le dernier dans mon genre
Et ce n'est pas la fin du monde, oh non
Ce n'est même pas la fin de la journée

(chorus X3)
(Refrain X3)

________
Sans doute une des chansons les plus poétiques de Beady Eye et de Liam Gallagher, The beat goes on évoque l'amour de Gallagher pour la musique, peut-être un peu son passé de musicien, et peut-être aussi une certaine inquiétude, liée, on peut le supposer, à son admiration pour les Beatles : marquera-t-il autant la musique que les Fab Four ? Curieusement, c'est assez mélancolique, mais très beau aussi !!

 
Publié par 342 5 le 3 janvier 2015, 23:40.
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000