Facebook

 

Paroles de la chanson «La Cerise Sur Le Ghetto» (avec traduction) par Mafia K'1 Fry

La Cerise Sur Le Ghetto (2003)
0 0
Chanteurs : Mafia K'1 Fry

Paroles et traduction de «La Cerise Sur Le Ghetto»

La Cerise Sur Le Ghetto

Chanson qui décrit l'univers des ghettos.

DRY

A peine seize ans, traînent en rôdant

Dans la téci visant le cash pliant

Des thunes devant les clients

Tu passes des nuits peu tranquilles

Tu te lèves juste pour trier, ton but c'est le billet et les rempas Faut pas les oublier, bobonne en guise de trac Tu connais le kilo au culot, le squatte, les rades tels les rabatteurs dans le métro Tu veux ta part du gâteau, mais poto tu le saupoudres de poudre, l'héro, la dope, le crack et la malchance tu découvres Ça te regarde de travers comme si la peste t'avait chopée, te poucav à ton père Ça phone en falche aux Kisdés Tu es bien cette espèce, qui cherche le cash les espèces, par tous ces espèces de moyens La rue c'est rasoir à tous les angles du boulevard L'effet se répète, toujours les mêmes ratures sur le buvard C'est superette pour accros comme chez les coiffeurs afros Dans les chiottes du Mac Do ou la réserve de la licepo

REFRAIN (Dry & Demon One)

Mais quand la nuit m'emporte

Quelque chose qui frappe à ma porte

Dans le ghetto français, ça vend de la mort et ça rapporte

J'ai mangé ma part du ghetto, maintenant je veux la cerise J'avalerai le noyau et les micros tellement j'ai les crocs

DEMON ONE

J'lis mon journal, c'est toujours la merde, plein de faits divers Un homme de dix huit ans, sous l'effet de la C. C. sort le revolver Les faits sont réels, comme ce jeune en correctionnelle, avec tout ce qui se passe Tu peux prendre dix piges pour recel Dans un coin ça parle d'un mec qu'est monté en flèche Apparemment plus que les autres Il avait la pêche, il était speed, j'ai tout de suite compris que c'était pas sous weed Il appelait jamais de son mobile et passait ses coups de fil d'une cabine Tout le monde lui avait dit qu'en vendant de la came t'aurais la poisse Que tu connaitras l'angoisse et tous les raccourcis sont des impasses Mais t'as péché, prendre des grosses voitures Tu t'es pas empêché, devant la one à ce qu'il paraît tu contrôles le marché Ça commence par des blâmes à l'école, ensuite viennent les premiers grammes Tu fais tes armes sur le bitume, pour des thunes Tu crames ton nom de famille Désormais aucun des tiens n'est à l'abri Des toxicos savent très bien où tu caches ton produit En général mon pote, les histoires de dope finissent toujours mal Soit sur le bas côté dans la tête une balle ou en centrale Dans tous les cas t'as très peu de chances pour trouver le sommeil Quand les flics te réveillent alors s'évaporent tes rêves

{au Refrain}

DRY

Être hip-hop star, non pas adepte de Gang Starr

J'aurai voulu être une pop-star

Faudrait que j'carbure aux extas

J'ai pour contrat de devoir agiter les foules

Jusque là rien d'extra, face à ceux qui mettent la cagoule Quand les keufs déboulent, direction le dépôt Tu l'as cherché mais tu l'as peut-être pas mérité C'est le ghetto, toujours mieux à faire, jamais trop tard pour bien faire Tâche de mettre de l'ordre dans toutes tes affaires Fais l'argent propre avant que les flics te coffrent Sois rusé, quite à t'user la santé Le chemin est long mais trop de portes se sont fermées Affamé, j'ai signé trop d'autographes sans jamais être signé Du sous-sol à la scène, le mic j'ai dû brûler Combien de concerts presque vides j'voulais annuler Je veux plus me salir les mains car aujourd'hui moi je suis trop grillé Trop, je ne rêve que de billets, de gloire et de briller

DEMON ONE

Frappé par le mal-être, maladie incurable

Je te l'ai souligné dans ma lettre

Dur en France d'être un Arabe

Du pire je suis capable

Conditions de vie insupportables

Plus la vie vaut d'être vécue

Faut qu'elle soit rentable, honorable

ROHFF

On est pas là pour s'afficher, puis chier

Vous vous en fichez pas mal qu'on soit fichu et fauché

DEMON ONE

Le système m'a amoché, je rêve de galocher la belle vie

Et de ressusciter les membres de mon groupe comme Mamed de Belleville, Las Montana, Larmou, wesh Mansa, comment ça Ils nous mettent des bâtons dans les roues J'ai mangé ma part du ghetto maintenant je veux la cerise J'avalerai le noyau et l'micro tellement j'ai les crocs Les maisons de disques ont peur de nous, wesh l'équipe, vous êtes où ? (pas très loin derrière vous) Les zoulous jouent les voyous mais ça se fait pas d'imiter la survie Ils nous arriveront jamais à la cheville, j'chierai jamais là où je vis

{au Refrain}

 
Publié par 12818 6 4 4 le 20 novembre 2006, 21:04.
 

Chansons similaires

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000