Facebook

 

Paroles de la chanson «Ora Et Labora» par Luc Arbogast

Que vienne en mai, le temps des roses fleuries
Dont le seul désir est de naßtre à nos yeux
Aux yeux de ceux qui savent encore voir

Mon esprit s’élĂšve si haut
Dans son Ă©ternel vagabondage, oĂč la lune est plus proche
Du cƓur de l’Homme qui peut encore ressentir

Mensonges, pĂ©chĂ©s, qui glaçaient mon ĂȘtre
Sont emportés par le souffle du vent
Qui se fait entendre, entre les arbres immenses

Et meure dans un dernier soupir

 
Publié par 55437 4 4 7 le 4 septembre 2015, 13:37.
Aux Portes de Sananda
Chanteurs : Luc Arbogast

Voir la vidéo de «Ora Et Labora»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000