Facebook

 

Paroles de la chanson «J'ai Vu Des Rois Serviles» par Georges Moustaki

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes
J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes
Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe

Fils d'un fleuve tranquille et d'une forĂȘt vierge
Arbre déraciné je vais de berge en berge
Sans jamais m'arrĂȘter Ă  l'une ou l'autre auberge

J'ai traversé la terre sans jamais rendre compte
De ma faim de ma soif de ma peur de ma honte
N'attendez pas ce soir que je vous les raconte

C'est pour toi mon amie ma douloureuse absente
Pour conjurer l'oubli c'est pour toi que je chante
Avant de retrouver ma route nonchalante

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes
J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes
Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe
Dam dam dam di dam dam dam

 
Publié par 6571 2 3 7 le 5 septembre 2015, 16:44.
Il Y Avait Un Jardin
Chanteurs : Georges Moustaki

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Ericlegardon Il y a 3 an(s) 2 mois Ă  09:19
6571 2 3 7 Ericlegardon Voici pour vous les paroles de la trÚs poétique chanson de Georges Moustaki "J'ai vu des rois serviles."

“Pour nous, un poĂšte est un monsieur qui s'efforce de saisir l'eau par poignĂ©es. C'est seulement quand il y parvient que le monsieur est un poĂšte.”
Henri Jeanson

“Pour le poùte, le monde est toujours vierge... Il recommence tout à partir des fondements.”
Ralph Waldo Emerson
CaractĂšres restants : 1000