Facebook

 

Paroles de la chanson «Risibles Amours» par Nekfeu

Risibles Amours

Je ne me sens jamais aussi seul que quand la fĂȘte bat son plein
Pour sĂ©duire les filles, tout peut marcher sauf ĂȘtre un garçon bien
Évidemment, la vie d'amant me fait l'effet d'un vide en moi
Suffit d'un manque, et mes envies
Démentes dévient vers les filles d'avant
Je vois se succéder les flirts
Cette fille que j'embrasse a du noir sur la joue
Elle m'a dit : " C'est pas ce que tu crois, c'est Ă  cause du froid. "
Mais j'ai su que c'Ă©tait des pleurs
Je n'Ă©tais pas investi, donc efface tes larmes
On était tous les deux paumés
Tu m'avais dans la peau mais je ne faisais que l'effleurer
De la paume, et les désirs m'ont dévasté l'ùme
J'ai déjà connu les débuts d'un amour puéril
Je n'avais pas l'intention de te mettre la bague au doigt
De toutes façons, je cÎtoie d'autres mecs, y'a pas que toi
Tu me fais du bien quand tu mets mon ùme en péril
On se voyait que pour coucher et pour rouler d'la beuh
Donc si t'as souffert avec moi, c'est qu'tu le voulais un peu
Une autre a de l'amour pour deux, je fais pas d'effort
Elle serait prĂȘte Ă  tout, mĂȘme Ă  se tatouer la tĂȘte de Marine Le Pen
Sur les fesses pour que je lui claque trĂšs fort
Elle m'a dit : "Ken, je rĂȘverais d'ĂȘtre ta chienne"
Je l'ai menotté de maniÚre détachée
Elle m'appelle au téléphone et me dit : "Viens me peloter."
Je lui dis : "Garde tes talons mais, ta robe, tu peux l'ĂŽter."
Il est déjà tard quand je décale du bel hÎtel
Toujours le mĂȘme schĂ©ma : dĂ©sir, pulsion
DĂ©sillusion, qu'est-ce qui va pas chez moi ?

Avoir des envies de garçon s'est transformé en jeu lassant
Des relations qui ne me mĂšnent nulle part
J'ai beau chercher la solution dans l'illusion d'la séduction
J'ai l'impression de n'avoir connu qu'une femme
J'connais les risques de l'amour mais j'ai toujours l'amour du risque
Risibles amours, risibles amours
J'connais les risques de l'amour mais j'ai toujours l'amour du risque
Risibles amours, risibles amours

Je ne ressens plus rien parce qu'elles
Attendent que je tende mon piĂšge
J'ai tant de mal Ă  prendre mon pied
Je suis pas bien dans mes baskets
L'autre jour, j'ai revu mon ex pour le sexe, on a déconné
Monté de colÚre quand elle m'a dit
Qu'son nouveau mec l'avait cogné
Alors j'ai appelé ce fils de pute, j'ai tapé ce fils de pute
Mais aprÚs quelques disputes, elle a rappelé ce fils de pute
Ah... PhénomÚne anormal
L'amour : le sérum et le venin, vu qu'on aime avoir mal
Quant Ă  elle, elle est mortelle
Dans mon cƓur, c'est le dĂ©ferlement
Elle ne me donne pas trop de nouvelles
Alors c'est dur de faire le mort
Y'a que quand elle a bu des cocktails
Qu'elle m'appelle, du genre : "T'es lĂ  ?"
Dßner au chandelle, elle m'attend déjà au tel-hÎ
Ganja calée dans le porte-jarretelle
Elle aime rouler des joints fins, c'est presque des Vogues
Je lui ai dit : "T'es belle." en pensant "Qu'est-ce que t'es bonne !"

Avoir des envies de garçon s'est transformé en jeu lassant
Des relations qui ne me mĂšnent nulle part
J'ai beau chercher la solution dans l'illusion d'la séduction
J'ai l'impression de n'avoir connu qu'une femme
J'connais les risques de l'amour mais j'ai toujours l'amour du risque
Risibles amours, risibles amours
J'connais les risques de l'amour mais j'ai toujours l'amour du risque
Risibles amours, risibles amours

Vous prenez mes pensées pour cible
La premiĂšre fois que je vous vois
Je vous vouvoie car vous pouvez ĂȘtre mille personnes possibles
Ce sera "tu" quand le mystĂšre du "je" se sera tu
Cesseras-tu, cesseras-tu de m'aimer aprĂšs ces ratures ?
Ce sera dur, cette histoire, c'est la nĂŽtre faut pas qu'on se vautre
Car, quand deux cƓurs se nouent, on se voue à l'autre
On aime s'aventurer, on pense que ça va durer
Au dĂ©but, ça vend du rĂȘve mais seules les femmes savent endurer
Et chaque fois que ça compte, je n'arrive pas Ă  ĂȘtre moi-mĂȘme
D'oĂč vient ce besoin de vouloir tout cacher ?
Aucune fille ne compte, et puis je t'ai rencontré, toi
T'étais différente, ça m'a fait peur, j'ai tout gùché
On faisait la paire, on était perchés
Si je la perds, je l'aurais cherché

————————————————————————————

(Morceau caché)

Peu d'hommes sincĂšres, Dieu sait qu'on est seuls
Et les fautifs se repassent la faute
Mais notre histoire est un trésor renfermant la vérité
Symbole d'espoir laissé dans les cieux
Deux ñmes sƓurs, les yeux dans les yeux
Deux miroirs en face l'un de l'autre reflétant l'éternité

ÉclairĂ© par le soleil couchant
Et la lumiĂšre de la lune Ă  l'aube
Mes deux pieds sur deux plaques tectoniques
Qui s'Ă©loignent l'une de l'autre
Quand tu as vu le jour, il pleuvait, ce monde tourne Ă  l'envers
Quand tu es parti, le ciel était rose et ta peau était bleutée
Le ciel aussi pleure aprÚs la dépression, je trouve l'idée précieuse
Nu, Ă  genoux sous un nuage noir
Les seules vraies réponses sont des questions
Comme la femme de Salomon, tu adorais le soleil
Avant d'rejoindre Dieu, avant d'laisser mon Ăąme seule au monde
Elle te fait renaĂźtre un jour, le lendemain t'achĂšve
Suspendu à ses lÚvres, obligé de m'attacher
La vérité vaut son pesant d'or, nos exemples sont trafiqués
J'suis en apesanteur, tout me semble sans gravité

J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres

Les constellations sont frĂȘles, j'imagine ton image dans le ciel
Pour dessiner les traits de ton visage, je relie les Ă©toiles entre elles
Je veux pas seulement qu'on m'aime passionnément
Je pensais la connaĂźtre, c'est tout moi
Embrassez-moi, comme ĂȘtre le trou noir et de plans sur la comĂšte
Je suis une étoile filante, je laisse les traßnées derriÚre moi
Une Ă©toile filante, je les laisse me pointer du doigt
Les angoisses et mes songes se ressemblent à s'y méprendre
Comment embrasser le son et ses méandres sans laisser mes cendres ?
Marre de ce manĂšge, dis-moi qui tient les manettes
Je ne crois que ma mĂšre, le cauchemar dĂ©marre dans ma tĂȘte
Et je sens mon mal-ĂȘtre grandir de maniĂšre exponentielle
Ah... À l'aide, une Ă©toile explose dans le ciel

J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres
J'attends la réussite des astres

Peu d'hommes sincĂšres, Dieu sait qu'on est seuls
Et les fautifs se repassent la faute
Mais notre histoire est un trésor renfermant la vérité
Symbole d'espoir laissé dans les cieux
Deux ñmes sƓurs, les yeux dans les yeux
Deux miroirs en face l'un de l'autre reflétant l'éternité

 
Publié par 21638 4 5 7 le 14 septembre 2015, 18:03.
Feu
Chanteurs : Nekfeu
Albums : Feu

Voir la vidéo de «Risibles Amours»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000