Facebook

 

Paroles de la chanson «Freestyle Radio Phénix» par Casseurs Flowters

Freestyle Radio Phénix

- 92.7 FM, Radio Phénix, "Tout Feu Tout Phase", la radio diffusée dans tout l'Calvados
Je vais parler au nom de DJ Do It, et laissez-moi vous présenter mes invités d'ce soir : un pote de longue date, mon home boy, Guillaume Tranchant...
- Euh, "Gringe" ! Moi, c'est... c'est Gringe, moi...
- Gros big up à tout l'IUT info'-com' de Ifs. Et, ce soir, t'es venu avec ton home boy, j'te laisse le présenter ou tu veux t'présenter tout seul, t'sais... ?
- Bin vas-y...
- Aurélien !
- Orel' ! Euh... il s'appelle Orel', en fait... lui, c'est...
- Mmh ok, mortel. Vous ĂȘtes prĂȘts, les mecs ? On balance l'instru' ?
- Ouais, ouais !
- On balance l'instru' ? Balance l'instru', DJ, mets-leur un p'tit son pour qu'ils kickent ça dans "Tout Feu Tout Phase" !

(Gringe)
J'arrive en cours avec plus de retard qu'une femme enceinte,
Pieds sur la table, Reebok blanches, taille 45,
J'rends copie blanche, laisse pas d'empreinte,
C'est tous les jours dimanche, si tu m'reçois, viens, tape m'en cinq, (tape m'en cinq, hein)
Y'a rien Ă  faire, j'suis paresseux,
Comme une maladie grave, mon gars bicrave mes sachets d'beuh,
L'argent facile, les filles aussi, obsédé par les deux,
Donc j'compte mes billets pendant qu'ta petite copine me tape des queues,
Fous-moi du son, comme ça qu'j'm’immerge,
J'm'en fous d'tout exploser, j'ai déjà baisé soixante-dix vierges,
Pour moi, l'rap, c'est easy comme un exercice de maths,
MC, t'es mort dans l’Ɠuf, MC, t'es mort sur l'üle de Pñques,
Mec, on apporte sang neuf, défonce comme une pipe de crack,
Approche-toi des enceintes, finis ta vie comme Simple Jack,
Et j'donne ça à l'ancienne, époque tattoo et bob Kangol,
Quand on tirait jusqu'au filtre sans qu'ça parte en clope menthol,

(Orelsan)
Le meilleur groupe de tous les temps avec un job à cÎté,
Ma meuf a quinze ans, on fait des jeux bizarres avec sa corde Ă  sauter,
J'suis Mick Jagger qui fait d'la téléprospection,
J'connais moins bien mon visage qu'mon reflet dans la machine Ă  pression,
J'fais tout l'contraire de c'que j'suis censé faire, la preuve : j'rappe,
J'mets leurs albums Ă  l'amende avec un seul track, un seul back,
Ces jeunes catins rĂȘvent de vivre dans une pub de parfum,
On vit dans les pubs prĂ©ventives oĂč les jeunes meurent Ă  la fin,
MĂȘme pas sĂ»r d'avoir le mĂ©rite d'exister,
Pessimiste, c'est la sixiÚme fois d'la semaine que j'me fais dépister,
J'ai du mal à m'faire gicler quand j'suis déchiré,
J'fais qu'limer, j'baise jusqu'à c'que la capote soit périmée,
J'traßne avec des mecs inadaptés,
Qui prennent des drogues avec des noms qui font toutes les lettres de l'alphabet,
Adolescent attardé, hooligan au crùne rasé,
Macchabée, à trois heures du mat' au McDrive à pied, (au McDrive à pied)

(Gringe & Orelsan)
On éclate ta face B dans la plus grande bestialité,
Tu vas prendre tellement cher, c'est un peu comme du sexe tarifé,
J'baise tellement bien la prod', j'ai peur de voir mes ex rappliquer,
J'suis nĂ© pour ĂȘtre sacrifiĂ©, laisse-moi kicker,
J'viens rapper la sexualité des gens moches,
J'viens écouler mon stock de shit, lamelles plastifiées dans les poches,
Notre vie, c'est du suicide, j'suis névrosé, moi, j'vends d'la beuh,
Dans tous les mauvais coups, les putes frigides, les plans foireux,
J'articule pas quand j'parle, esprit complĂštement vaseux,
J'avance lentement parce que j'multiplie l'temps par deux,
Le style est scandaleux, copie-nous, tu chanteras mieux,
On prend ta place dans la queue, dédicace aux enfants boiteux,
Partout oĂč on passe, on entend : "Oh non, pas eeeuuux...",
Casseurs Flowters, on fait dérailler l'train, les autres ont quinze wagons d'retard,
J'te doigte avec les ongles noirs pendant qu'tu m'pompes le dard,
Toujours la mĂȘme question : quand est-ce qu'on a une once de gloire ?,
"Hé, t'inquiÚte, Minus, on va conquérir le monde ce soooir...",

(Orelsan & Gringe)
Orel et Gringe : benĂȘt blanc et blanc benĂȘt,
Mon rap est tellement violent, tu vas rater ton brevet,
J'fais des sons mĂ©lancoliques, les tiens sont bĂȘtes Ă  pleurer,
J'passe mes journées dans mon lit, Jésus pourrait pas m'lever,
C'est ni fait ni faire, donc ça sera jamais refait,
J'me fais souvent gober les couilles et ma carte de retrait,
Tu veux connaĂźtre la formule ? J'garde le secret,
Tout c'qu'on va laisser derriĂšre : des larmes et des regrets,
Plus rapide que toi quand tu tapes un sprint,
Tu veux savoir c'que j'pense de ton album ? NĂ©ant,
J'collectionne les mythos et les lendemains d'cuite,
Pour esquiver ma meuf, c'est du slalom géant,
Monte le son, j'veux qu'les voisins flippent,
Faudrait qu'j'perde un pari pour qu'on fasse un feat,
Le point commun entre ta meuf et la mienne : sa bite,
J'la baise et j'm'endors en Ă©toile de mer, Patrick,
Nous, on rentrera jamais dans les clous,
Nous, on vient réinventer la roue,
On est tout c'que tu verras jamais dans GQ,
C'est pas la photo qui déconne, c'est moi qui suis flou,
FĂ©roces et mignons comme deux pandas roux,
C'est du rap balnéothérapie, on les traßne dans la boue,
Nous, on essaie seulement d'avoir l'air normal,
Quand ils sont prĂȘts Ă  tout pour avoir l'air fou,
Tu parles sous coke on fait parler la poudre,
Trouve-nous lĂ  oĂč tu vois tomber la foudre,
Les abrutis du fond du bus, sales crétins,
On fait passer ton groupe hardcore pour un groupe de rap chrétien

 
Publié par 23870 4 5 7 le 9 décembre 2015, 12:05.
Comment C'est Loin
Chanteurs : Casseurs Flowters

Voir la vidéo de «Freestyle Radio Phénix»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000