Facebook

 

Paroles de la chanson «Manhattan Kaboul (& Axelle Red)» par Renaud

Petit Portoricain
Bien intégré, quasiment New-Yorkais
Dans mon building tout de verre et d’acier
Je prends mon job, un rail de coke, un café

Petite fille Afghane
De l’autre cĂŽtĂ© de la terre
Jamais entendu parler de Manhattan
Mon quotidien c’est la misùre et la guerre

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
PulvĂ©risĂ©s sur l’autel
De la violence Ă©ternelle

Un 747
S’est explosĂ© dans mes fenĂȘtres
Mon ciel si bleu est devenu orage
Lorsque les bombes ont rasé mon village

refrain:
Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant
PulvĂ©risĂ©s sur l’autel
De la violence Ă©ternelle

So long ! Adieu mon rĂȘve amĂ©ricain
Moi plus jamais esclave des chiens
Ils t’imposaient l’Islam des tyrans
Ceux-lĂ  ont-ils jamais lu le Coran ?

Suis redev’nu poussiùre
Je s’rai pas maütre de l’univers
Ce pays que j’aimais tell’ment serait-il
Finalement colosse aux pieds d’argile ?

Les dieux, les religions
Les guerres de civilisation
Les armes, les drapeaux, les patries, les nations
F’ront toujours de nous de la chair à canon

refrain X2

 
Publié par 39995 4 4 6 le 25 février 2016, 16:16.
Boucan D'enfer
Chanteurs : Axelle Red, Renaud

Voir la vidéo de «Manhattan Kaboul (& Axelle Red)»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000