Facebook

 

Paroles de la chanson «Super Nana» par Michel Jonasz

Dix-huit grĂšves de poubelles
Que j'traĂźne dans l'quartier.
Jamais vu plus belle qu'elle
Dans la cité.

Les serveuses du milk-bar
Ou du Banana
Qu'on dépiaute dans le noir
Au cinéma,

C'est des trucs pour la toux,
Des pastilles, des cachous,
Bonbons d'machines Ă  sous,
Mais elle pas du tout

Une super nana
Une super nana
Une super nana
Une super nana

Tous les jours je football
Des boĂźtes de ron-ron
Et, comme ces boĂźtes de tĂŽle,
Je tourne en rond.

Quand j'la pĂȘche Ă  la ligne
Du haut d'mon balcon,
Elle m'emmĂšne dans l'parking,
Et sur l'béton,

C'est l'Brésil pour mille balles
Et j'crawle dans l'pentothal.
J'touche le fond de mes palmes,
D'la neige, du napalm

Une super nana
Une super nana
Une super nana
Une super nana

J'habite en haut d'cette tour,
La derniĂšre du bloc.
Ma fenĂȘtre est bien haute pour
Le bacille de Koch.

Par-delĂ  les antennes,
Au d'ssus du cynodrome,
Des traßnées d'kérozÚne.
Il y a cette mĂŽme.

Elle marche parmi les détritus.
On dirait, comme sur les prospectus,
Ces filles allongées à l'ombre des cactus.
Tu vois c'que j'veux dire et pourtant c'est juste

Une super nana
Une super nana
Une super nana
Une super nana

Une super nana
Une super nana
Une super nana
Une super nana

 
Publié par 203488 5 5 7 le 2 août 2016, 11:57.
Super Nana
Chanteurs : Michel Jonasz
Albums : Super Nana

Voir la vidéo de «Super Nana»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000