Facebook

 

Paroles de la chanson «CƓurs de Papier » par Julio Iglesias

Je sais que tu délires, de mes délires.
Et que tu dis partout, que je ne t'aime plus.
Tu m'as aimé, je t'ai aimé, c'est une morsure,
Qui peut nous dire, qui mord le premier.

Tout ce que l'on raconte, c'est des mensonges.
Qui sait jamais qui perd, ou qui va gagner.
Nous sommes tous les deux sur la mĂȘme monture,
D'un cheval ivre qui peut détruire ce qu'est l'amour.

Refrain:
Nous, pauvres cƓurs de papier
OĂč s'Ă©crit l'espĂ©rance de savoir aimer.
OĂč s'Ă©tire la misĂšre d'ĂȘtre sur la terre
A détruire nos vies et subir la folie d'un amour fracassé.

Pauvres cƓurs de papier

Tout ce que l'on raconte, c'est des mensonges.
Qui sait jamais qui perd, ou qui va gagner.
Nous sommes tous les deux sur la mĂȘme monture,
D'un cheval ivre qui peut détruire ce qu'est l'amour.

Refrain, x2

Pauvres cƓurs de papier

 
Publié par 42335 4 4 6 le 14 août 2016, 19:12.
En Français
Chanteurs : Julio Iglesias

Voir la vidĂ©o de «CƓurs de Papier »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000