Facebook

 

Paroles de la chanson «Les Pétales» par Louise Attaque

C'est comme un balancier en amont en aval 
C'est comme dériver sous la lumiÚre matinale 
C'est comme effeuiller, ignorer tous les signals (les signaux) 
C'est comme un balancier en amont en aval 
Ce sera comme s'isoler et compter tous les pétales 
Ce sera comme s’éloigner, retrouver le principal 
Ce sera comme effacer dans un coin les initiales 
Ce sera comme s'isoler et compter tous les pétales 

Si tu ne le vois pas, 
C'est la mort au bout des doigts 
Si tu ne l'entends pas 
C'est la mort au bout des doigts 
Mais tu ne le vois pas 
C'est de l'or au bout des doigts 
Et tu ne l'entends pas 
C'est la mort au bout des doigts 

C'est comme sur un voilier tout en bas tout au bord 
C'est comme sans respirer, toujours chercher le trésor 

Oui replonger toujours encore et encore 
C'est comme sur un voilier tout en bas tout au bord 
Ce sera comme s'isoler et compter tous les pétales 
Ce sera comme s’éloigner, retrouver le principal 

Si tu ne le vois pas, 
C'est la mort au bout des doigts 
Si tu ne l'entends pas 
C'est la mort au bout des doigts 
Mais tu ne le vois pas 
C'est de l'or au bout des doigts 
Et tu ne l'entends pas 
C'est la mort au bout des doigts 

Si tu ne le vois pas, 
C'est de l'or au bout des doigts 
Si tu ne nous entends pas 
C'est de l'or au bout des doigts 
Si tu ne le vois pas 
C'est la mort au bout des doigts 
Et tu ne l'entends pas 
C'est de l'or au bout des doigts

 
Publié par 16718 4 4 6 le 9 octobre 2016, 15:25.
Anomalie
Chanteurs : Louise Attaque
Albums : Anomalie

Voir la vidéo de «Les Pétales»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000