Facebook

 

Paroles de la chanson «Oscar» par Renaud

Y venait du pays ou habite la pluie
OĂč quand y a du soleil c'est un mauvais prĂ©sage
C'est qui va pleuvoir c'est qui va faire gris
Il Ă©tait chtimi jusqu'au bout des nuages

L'a connu l'Ă©cole que jusqu'Ă  treize ans
AprĂšs c'est la mine qui lui a fait la peau
Vingt au charbon c'est un peu minant
Pour goûter de l'usine y s'est fait parigot

Dans son bleu de travail y me faisait rĂȘver
Faut dire que j'Ă©tais jeune je savais pas encore
Je pensais que le turbin c'Ă©tait un bienfait
Bienfait pour ma gueule surtout c'est la mort

L'avait fait 36 le Front Populaire
Pi deux ou trois guerres pi mai 68
Li avait la haine pour les militaires
Je te raconte mĂȘme ce qui pensait des flics

Il Ă©tait marxiste tendance Pif le chien
Syndiqué à mort inscrit au parti
Nous traitait de fainéant moi et mes frangins
Parce qu'on Ă©tait anars tendance patchouli

Il Ă©tait balaise fort comme un grand frĂšre
Les Ă©paules plus larges que sa tĂȘte de lit
Moi qui suis musclé comme un serpilliÚre
Ben de ce coté là je tiens pas beaucoup de lui

L'avait sur le bras gauche un super tatouage
Avec un croissant de lune et une fleur coupée
La couleur s'était barrée avec l'age
Il avait le bleu pùle d'un jean d élavé

Quand j'allais chez lui des foi de temps en temps
Je lui roulait ses clopes avec son tabac gris
Pi je restais des heures avec des yeux tout grands
A l'Ă©couter me baratiner sa vie

Vers soixante-cinq ans on lui a dit bonhomme
T'as assez bossé repose-toi enfin

L'a quitté Paname et la Rue de Charonne
Pour une petite baraque avec un bout de jardin

L'a usé ses reins a cassé la terre
Pour planter trois pauvres salades trois carottes
Y regrettait ses potes du boulevard Voltaire
Le bistrot l'apéro et les parties de belote

Il est pas parti comme disent les poĂštes
Y s'est pas envolé comme disent les curés
Un matin de dĂ©cembre d'un cancer tout bĂȘte
L'a cassé sa pipe il a calanché

Y venait du pays oĂč habite la pluie
OĂč quand y a du soleil c'est un mauvais prĂ©sage
C'est qui va pleuvoir c'est qui va faire gris

Il Ă©tait chtimi jusqu'au bout des nuages
Il Ă©tait chtimi jusqu'au bout des nuages

 
Publié par 8599 3 3 7 le 2 novembre 2016, 13:59.
Le Retour De Gerard Lambert
Chanteurs : Renaud

Voir la vidéo de «Oscar»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Ericlegardon Il y a 4 an(s) 7 mois Ă  16:21
8599 3 3 7 Ericlegardon Renaud dresse le portrait de son grand-pĂšre d'abord mineur puis ouvrier. C'est aussi un hommage Ă  la classe ouvriĂšre qu'il fait lĂ .
CaractĂšres restants : 1000