Facebook

 

Paroles de la chanson «Je Resterai» par Boulevard Des Airs

Je trace, je trace, j'traverse les rues vides de la ville
Danse, danse, les lumiÚres sur le capot défilent
Le rouge, le vert se reflÚtent et s'mélangent
L’envie d’partir trĂšs loin, d’foncer tout droit m’dĂ©mange
Je trace, je trace, je traverse les nuits vides de la ville
Passe, passe, je passe ma main par la fenĂȘtre
Et puis elle danse, danse contre le ciel c’est hyper beau
Je laisse ma main vaquer par la fenĂȘtre et l’air est chaud

C’est agrĂ©able, et l’air est bon
J’ai plus aucune carte sur la table, j’ai pas d’rĂ©ponses Ă  mes questions
Mais l’air est bon, et puis je suis bien,
J’ai plus une putain d’conviction mais ça va bien.

Promis derniùre fois que j’me pose toutes ces questions,
Promis derniĂšre fois aprĂšs j’arrĂȘte aprĂšs c’est bon
Et peu importe si j’fonce à fond la caisse droit dans le mur
Si Ă  la fin j’ai pas de rĂ©ponse car j’en suis sĂ»r

Promis derniùre fois que j’me pose toutes ces questions,
Promis derniĂšre fois aprĂšs j’arrĂȘte aprĂšs c’est bon
Et peu importe si j’fonce à fond la caisse droit dans le mur
Si Ă  la fin j’ai pas de rĂ©ponse car j’en suis sĂ»r

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

Je trace, je trace, j’m’éloigne un peu sur les hauteurs
En bas, en bas des milliards de points de chaleur
Des milliards de points jaunes, milliards de lumiĂšres tremblantes
Autant de trajectoires, autant de vies différentes
Je trace, je trace, et le vent chaud qui me traverse
Enveloppe tout ce bĂ©ton de la douceur des soirs d’étĂ©
Et puis je pense, pense, je pense Ă  nous, Ă  qui j’étais
A ce que je serais, j’avoue parfois je pense à vous dans le secret

Il fait nuit noire, mais l’air est bon,
J’ai plus aucune carte sur la table, j’ai pas d’rĂ©ponses Ă  mes questions
Il fait nuit noire, et puis je suis bien
J’ai plus aucune destination mais ça va bien

Promis derniùre fois que j’me pose toutes ces questions,
Promis derniĂšre fois aprĂšs j’arrĂȘte aprĂšs c’est bon
Et peu importe si j’fonce à fond la caisse droit dans le mur
Si Ă  la fin j’ai pas de rĂ©ponse car j’en suis sĂ»r

Promis derniùre fois que j’me pose toutes ces questions,
Promis derniĂšre fois aprĂšs j’arrĂȘte aprĂšs c’est bon
Et peu importe si j’fonce à fond la caisse droit dans le mur
Si Ă  la fin j’ai pas de rĂ©ponse car j’en suis sĂ»r

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

Je resterai bien né
ÉnervĂ© et Ă©nervant
Je resterai instable
ÉpuisĂ© et Ă©puisant
Je resterai bien né
Fatigué et fatiguant
Je resterai instable
Révolté et révoltant

 
Publié par 24783 4 4 6 le 3 novembre 2016, 19:59.
Bruxelles
Chanteurs : Boulevard Des Airs
Albums : Bruxelles

Voir la vidéo de «Je Resterai»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000