Facebook

 

Paroles de la chanson «Un Nouveau Printemps » par Étienne Daho

Quand la chance les lùche, frangins à la dérive.
Ô merveilleux perdants, se dĂ©battent en l'eau vive.
Si sauvagement rejetés, nager vers l'autre rive.

Parvenir de l'autre cÎté et vivre vaille que vive.
Apprendre Ă  coups de crosses et de cheveux tondus,
vois les plaies qui scintillent, aux torses des vaincus, mais si la cause est belle peu importe le but.

Dans la fraßcheur exquise, de ce nouveau printemps, l'embarcation dérive.
Si sauvagement rejetée, de l'une à l'autre rive.
Parvenir de l'autre cÎté, ailleurs enfin revivre.

Apprendre Ă  coups de crosse et de cheveux tondus,
vois les larmes scintillent, aux paupiĂšres vaincues.
Mais si la cause est belle peu importe le but.

Apprendre Ă  coups de crosse et de cheveux tondus.
Vois les plaies qui scintillent, les combattants fourbus.

C'est un nouveau printemps, c'est un nouveau printemps!!!
Vois les plaies qui scintillent, aux torses des vaincus,
mais si la cause est belle, peu importe le but


 
Publié par 42335 4 4 6 le 2 janvier 2017, 20:54.
Les Chansons de l'Innocence Retrouvee
Chanteurs : Étienne Daho

Voir la vidéo de «Un Nouveau Printemps »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000