Facebook

 

Paroles de la chanson «L'Hiver» par DIEGO PALLAVAS

Oubliez le temps des cerises
Le printemps ne reviendra jamais
Qu’est-ce qu’elle espùre ?
Au gré des vendredis treize
Tu t’es perdu sur la banquise encore
Dans les congĂšres

Car ici dehors c’est l’hiver
Mais qui t’attend ? Mais qui t’espùre ?
Car ici dehors c’est l’hiver
Mais qui t’attend ? Mais qui t’espùre ?

Faites une croix sur tous les sourires
Ici la maladie rĂŽde encore mĂȘme Ă  la mer
Les jeunes pousses ne vont jamais vivre
Irrespirable est l’atmosphùre encore
Effroi polaire

Il reste une trace dans la neige
L’unijambiste s’en va-t-en guerre
Car ici dùs lors c’est l’hiver
Mais qui t’attend ? Mais qui t’espùre ?

Déjà avant, ton regard me glaçait le sang
Et tes ongles violets qui crissent sur la tÎle ondulée
La tombe de tes parents
Ton regard de cinglé
Qui fait souffler le vent

Tant qu’à imaginer le pire
L’hiver est propice à l’homicide
Mais qu’on m’enferme
Terre gelée, des coups de pioches
Frappent sur mes engelures encore
« Faut qu’on l’enterre »

J’ai du vent glacĂ© dans la nuque
Paix à son ñme, si c’est ton pùre
Car ici dùs lors c’est l’hiver
Mais qui t’attend ? Mais qui t’espùre ?

 
Publié par 9542 3 4 6 le 14 mai 2017, 22:40.
EN CAVALE
Chanteurs : DIEGO PALLAVAS
Albums : En Cavale

Voir la vidéo de «L'Hiver»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000