Facebook

 

Paroles de la chanson «Mandragore» par Columbine

J'ai une certaine fascination pour les hochements de tĂȘte
Bouche bée, mon cerveau est en hibernation depuis des décennies
Les papillons me réjouissent ils sont si colorés
À l'orĂ©e de la nuit j'ai souvent peur que le jour ne revienne pas
En phase sénile, je ne demande rien mais on m'injecte la morphine
Je caresse les nuages de passion
Le fruit, de mon imagination n'est pas mûr
Armure en pétales de rose pour protéger ma douce peau
Je suis un enfant de la lune qui n'est pas malade
Si j'utilise ma lame c'est contre moi, l'autre moi
Celui qui quelques fois me fait pleurer
Ma tĂȘte hĂ©site sans cesse entre la gauche et la droite
À gauche j'entends des voix, à droite j'ai des fantasmes
J'entasse un par un de petits cailloux que chaque matin je ramasse
C'est un peu comme une famille que chaque matin j'agrandis
J'ai grandi ici, donc maintenant elle est trĂšs grande

Six, six, six, affiche la calculatrice (Mandragore)
Je n'choisis pas mes vĂȘtements mais je choisis la mort de mon institutrice (Foda, Foda, Foda)
J'Ă©cris sur les murs car je n'ai plus de place dans mon cahier
J'ai caché un couteau à beurre sous mon oreiller
La pauvreté, quelle punition cruelle
J'me venge sur les souris dans les ruelles de mon esprit (de mon esprit)
J'ai lu beaucoup trop de livres, j'en ai des vomissements littéraires
J'déambule comme un mort dans le lotissement, comme un somnambule dans le cimetiÚre
J'discute avec mon ordinateur (mon ordinateur)
Le proviseur m'a dans l'collimateur (dans l'collimateur)
Mon animal de compagnie effraie mes camarades de classe
Fuck la DDASS
J'ai caché mon grimoire dans mon coffre à jouet
Ma mÚre m'abandonne comme un naufragé
BientĂŽt orphelin, inch'Allah
Vilain garnement, j'ai échangé ma maman contre mon internement (-ment, -ment)
J'ai échangé ma maman contre mon internement
J'ai échangé ma maman contre mon internement

(Extrait du film Harry Potter et la Chambre des secrets)
Hermione Granger : La Mandragore, ou Mandragora, est utilisée pour ramener ceux qui ont été pétrifiés à leur état d'origine. Elle est aussi trÚs dangereuse : le cri de la Mandragore est mortel pour quiconque l'entend
Pomona Chourave : Vu que nos Mandragores ne sont encore que de trÚs jeunes plants, leurs cris ne pourront pas vous tuer, mais ils peuvent vous assommer pour plusieurs heures. C'est pourquoi vous avez tous une paire de cache-oreilles pour vous en protéger

La savane de mon propre mal
J'me noie dans mon bol de céréales
Un cimetiĂšre de cartables
Nous sommes des figurines de sable
Des filaments de bave entre nos lĂšvres
J'ai menti Ă  mes propres rĂȘves
J'ai tué le verbe
Les mots dans un cercueil de parenthĂšses
Mon cƓur n'Ă©tait qu'une prothĂšse
J’t'embrasse aprĂšs qu'tu m'aies sucĂ©
Ton amour pour moi je l'ai usé
Tu as peur, du sang sur les Ă©couteurs
Des miettes de pain, des miettes d'argent
Des regards sur moi, indifférents
J'les pardonne tous, et toutes
Les hommes seuls, et les femmes seules
J'ai prédit mon avenir dans une flaque de mollards
Prisonnier dans l'ordinateur
L'amour est un oiseau migrateur
Une horde de colombes s'abattra sur ton lycée
J'entends le sifflet des oiseaux auto-tunés
Les tornades feront voler les liasses de billets
J'ai kidnappé l'espoir
J'ai demandé la rançon au désespoir
Des scénarios déchirés, des enfants qui ne se reverront jamais Des enfants qui auraient du se suicider
Des destinées qui ne se sont pas dessinées
Des relations qui ne se sont pas décidées

 
Publié par 1700 2 6 le 10 juin 2017, 06:04.
Clubbing for Columbine
Chanteurs : Columbine

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000