Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «Storm» par Tim Minchin

Storm
Ouragan

Inner North London, top floor flat
All white walls, white carpet, white cat,
Rice Paper partitions, modern art and ambition
The host's a physician,
Bright bloke, has his own practice
His girlfriend's an actress, an old mate of ours from home
And they're always great fun, so to dinner we've come.

Quartier Nord de Londres, dernier étage
Tout de murs blancs, tapis blanc, chat blanc
Cloisons en papiers de riz, de l’art moderne et ambitieux
L’hôte est un physicien
Un type passionant, qui a sa propre affaire
Sa compagne est actrice, une amie de longue date
Et ils sont toujours super agréables, donc on est allés dîner

The 5th guest is an unknown,
The hosts have just thrown us together for a favour 'cause this girl's just arrived from Australia
And she's moved to North London and she's the sister of someone or has some connection.
As we make introductions I'm struck by her beauty
She's irrefutably fair with dark eyes and dark hair
But as she sits, I admit I'm a little bit wary 'cause I notice the tip of the wing of a fairy tattooed on that popular area just above the derrière
And when she says "I'm Sagittarian", I confess a pigeonhole starts to form
And is immediately filled with pigeon when she says her name is Storm.

La cinquième invitée est inconnue,
On nous a invité ensemble pour rendre service puisque cette fille vient d’arriver d’Australie
Et qu’elle passe par le Nord de Londres, et qu’elle est la sœur de quelqu’un, ou qu’elle a quelques connaissances
Alors que l’on fait les présentations, je suis frappé par sa beauté
Elle est indiscutablement charmante, les yeux sombres, les cheveux bruns
Mais tandis qu’elle s’assied, je reste méfiant puisque je remarque le bout d’aile d’une fée tatouée sur cette partie bien connue, juste au-dessus du derrière
Et lorsqu’elle dit « Je suis Sagitaire », j’avoue qu’un portrait commence à se dessiner (1)
Et la caricature est immédiatement achevée lorsqu’elle dit que son nom est Storm

Conversation is initially bright and light hearted but it's not long before Storm gets started:
"You can't know anything, knowledge is merely opinion!"
She opines, over her Cabernet Sauvignon, vis-à-vis some unhippily empirical comment by me.
"Not a good start" I think
We're only on pre-dinner drinks
And across the room, my wife widens her eyes, silently begs me: "Be Nice"
A matrimonial warning not worth ignoring
So I resist the urge to ask Storm whether knowledge is so loose-weave of a morning when deciding whether to leave her apartment by the front door
Or the window on her second floor.

Au départ la conversation est intéressante, agréable, mais Storm ne tarde pas à commencer :
« On ne peut pas tout savoir, la connaissance n’est qu’une opinion »
Fait-elle remarquer, par-dessus son Cabernet-Sauvignon, suite à un malheureux commentaire empirique de ma part.
« Ca commence mal » me dis-je
On n’en est qu’à l’apéritif
Et depuis l’autre bout de la pièce, ma femme me fait de grands yeux, me priant silencieusement : « Soit gentil »
Un avertissement matrimoniale qui mérite d’être pris au sérieux
Donc je résiste à l’envie de demander à Storm si la connaissance est suffisamment malléable pour qu’elle décide un matin de ne pas quitter son appartement par la porte d’entrée
Mais par la fenêtre de son deuxième étage

The food is delicious and Storm, whilst avoiding all meat happily sits and eats
As the good doctor, slightly pissedly holds court on some anachronistic aspect of medical history
When Storm suddenly insists:
"But the human body is a mystery! Science just falls in a hole when it tries to explain the nature of the soul."
My hostess throws me a glance
She, like my wife, knows there's a chance I'll be off on one of my rare but fun rants but I shan't
My lips are sealed, I just wanna enjoy the meal
And although Storm is starting to get my goat I have no intention of rocking the boat
Although it's becoming a bit of a wrestle because - like her meteorological namesake - Storm has no such concerns for our vessel :

La nourriture est délicieuse et Storm, bien qu’ayant évité la viande, apprécie son siège et son repas
Le bon docteur, légèrement enivré discute de quelque aspect anachronique de l’histoire médicale
Quand Storm insiste soudainement :
« Mais le corps humain est un mystère ! La science échoue complètement quand elle tente d’expliquer la nature de l’esprit. »
L’hôtesse me jette un coup d’œil
Comme ma femme, elle connait le risque que je révèle mon animosité, rare mais amusante, mais je ne le ferai pas
Mes lèvres sont scellées, je veux seulement apprécier le repas
Et même si Storm commence à m’agacer, je n’ai aucune intention de retourner le bateau
Bien que cela commence à être difficile puisque – comme le suggère son nom – Storm n’a aucune pitié pour notre navire

"Pharmaceutical companies are the enemy
They promote drug dependency at the cost of the natural remedies that are all our bodies need
They are immoral and driven by greed.
Why take drugs when herbs can solve it?
Why use chemicals when homeopathic solvents can resolve it?
I think it's time we all return-to-live with natural medical alternatives."
And try as I like, a small crack appears in my diplomacy-dike.
"By definition", I begin,
"Alternative Medicine", I continue,
"Has either not been proved to work, or been proved not to work.
Do you know what they call 'alternative medicine' that's been proved to work?
Medicine !"
"So you don't believe in any natural remedies?"
"On the contrary Storm, actually
Before I came to tea, I took a remedy derived from the bark of a willow tree
A painkiller that's virtually side-effect free
It's got a weird name. Darling, what was it again?
Masprin? Basprin? Oh yeah! Asprin!
Which I paid about a buck for down at the local drugstore.

« Les compagnies pharmaceutiques sont l’ennemi numéro 1
Elles promeuvent la dépendance plutôt que les remèdes naturels – tout ce dont nos corps auraient besoin
Elles sont immorales et guidées par l’avarice
Pourquoi prendre des médicaments quand des herbes pourraient suffire ?
Pourquoi utiliser la chimie quand des solvants homéopathiques feraient l’affaire ?
Je pense qu’il est temps que l’on en revienne tous aux médecines alternatives naturelles »
Et malgré mes efforts, une petite brèche apparaît dans mon attitude diplomate
« Par définition », je commence,
« Les médecines alternatives », je poursuis,
« N’ont soit pas pu être démontrées efficaces, soit été démontré inefficaces.
Sais-tu comment on appelle une « médecine alternative » dont on a prouvé l’efficacité ? Une médecine ! »
« Donc tu ne crois pas aux remèdes naturels ? »
« Au contraire Storm justement,
Avant de venir j’ai pris un remède dérivé d’écorce de saule
Un anti-douleur, quasiment sans effet secondaire
Ca a un nom bizarre. Chérie, qu’est ce que c’était déjà ?
Masse-pirine ? Basse-pirine ? Ah oui ! Aspirine !
Que j’ai payé un livre peut-être, à la droguerie locale »

The debate briefly abates as our hosts collects plates
But as they return with desserts Storm pertly asserts:
"Shakespeare said it first:
There are more things in heaven and earth than exist in your philosophy...
Science is just how we're trained to look at reality,
It doesn't explain love or spirituality.
How does science explain psychics? Auras? The afterlife? The power of prayer?"
I'm becoming aware that I'm staring, I'm like a rabbit suddenly trapped in the blinding headlights of vacuous crap.
Maybe it's the Hamlet she just misquothed or the 5th glass of wine I just quaffed
But my diplomacy dike groans and the arsehole held back by its stones can be held back no more:

Le débat se calme brièvement tandis que nos hôtes débarassent les assiettes
Mais alors qu’ils reviennent avec les desserts, Storm insiste lourdement :
« Shakespeare l’a dit le premier :
Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre qu’il n’en existe dans notre philosophie (2)
La science n’est qu’une autre manière de voir la réalité
Elle n’explique pas l’amour ou la spiritualité
Comment la science explique-t-elle la physique ? Les Auras ? L’au-delà ? Le pouvoir des prières ? »
Je commence à réaliser que je tire de grands yeux, je me sens comme un lapin soudainement piégé face aux phares éblouissants d’un vide merdique.
C’est peut-être à cause du Hamlet dont elle vient de ruiner une citation, ou du cinquième verre de vin que je viens de terminer
Mais mon attitude diplomate en prend un coup et le salopard qu’elle retenait ne peut plus être retenu :

"Look, Storm, sorry I don't mean to bore you but there's no such thing as an Aura!
Reading Auras is like reading minds or tea-leaves or star-signs or meridian lines
These people aren't applying a skill, they're either lying or mentally ill.
Same goes for people who claim they hear God's demands or Spiritual healers who think they've magic hands.
By the way, why do we think it is it OK for people to pretend they can talk to the dead?
Isn't that totally fucked in the head?
Lying to some crying woman whose child has died and telling her you're in touch with the other side?
I think that's fundamentally sick
Do we need to clarify here that there's no such thing as a psychic?
What are we, fucking 2?
Do we actually think that Horton Heard a Who?
Do we still believe that Santa brings us gifts?
That Michael Jackson didn't had facelifts?
Are we still so stunned by circus tricks that we think that the dead would wanna talk to pricks like John Edward ?

« Ecoute Storm, pardon j’ai pas envie de te souler, mais les Auras n’existent pas.
Lire les Auras c’est comme lire dans les esprits, ou dans les feuilles de thé, dans les étoiles, ou les lignes méridiennes.
Ces gens-là n’ont aucune compétence, ils sont soit menteurs, soit mentalement dérangés.
Même chose pour les gens qui prétendent entendre les exigences de Dieu, ou les soigneurs spirituels qui croient avoir des mains magiques.
D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’on se dit qu’il n’y a pas de problèmes à ce que les gens prétendent parler aux morts ?
Est-ce que c’est pas complètement foutrement immoral ?
Mentir à une femme en pleurs dont l’enfant est mort en lui disant que t’as des contacts avec l’au-delà ?
Il me semble que c’est totalement infecte.
Est-ce qu’on doit aussi expliquer que le psychisme n’existe pas ?
Quel âge on a putain ? 2 ans ?
Est-ce qu’on pense que Horton a effectivement entendu un Who ? (3)
Est-ce qu’on croit encore que le Père Noël nous apporte des cadeaux ?
Que Michael Jackson faisait pas de lifting ?
Est-ce qu’on est encore suffisament impressionés par des tours de cirques pour croire que les morts voudraient s’addresser à des enfoirés comme John Edward ? (4)

Storm to her credit despite my derision keeps firing off clichés with startling precision like a sniper using bollocks for ammunition
"You're so sure of your position but you're just closed-minded
I think you'll find that your faith in Science and Tests is just as blind as the faith of any fundamentalist"
"Wow that's a good point, let me think for a bit.
Oh wait, my mistake, that's absolute bullshit.
Science adjusts it's views based on what's observed.
Faith is the denial of observation so that Belief can be preserved.
If you show me that, say, homeopathy works, then I will change my mind
I'll spin on a fucking dime
I'll be embarrassed as hell, but I will run through the streets yelling
‘’It's a miracle! Take physics and bin it!
Water has memory! And while it's memory of a long lost drop of onion juice seems Infinite
It somehow forgets all the poo it's had in it!'’
You show me that it works and how it works
And when I've recovered from the shock
I will take a compass and carve 'Fancy That !' on the side of my cock."

Storm, à son honneur, continue malgré ma dérision d’envoyer des clichés avec une étonnante précision, tel un sniper qui utiliserait des absurdités comme munitions.
« T’es tellement sûr de ta position, t’es simplement entêté
Je pense que tu verras que ta foi en la science et les tests est aussi aveugle que la foi de n’importe quel fondamentaliste. »
« Wow, c’est un bon argument, laisse-moi réfléchir un moment.
Oh attend, je me trompe : c’est une totale connerie.
La science ajuste sa position en fonction de ce qu’elle observe
La foi, c’est le déni de l’observation afin que les croyances puissent être préservées.
Si tu me montres, disons, que l’homéopathie fonctionne, alors je changerai d’avis
Je retournerai ma putain de veste !
Je serai embarassé comme jamais, mais je courerai à travers les rues en gueulant :
‘’C’est un miracle ! Prenez la physique et foutez-la perdre !
L’eau a une mémoire ! Et bien que la mémoire d’une goute de jus d’oignon semble infinie
Ca oublie on ne sait comment toute la merde qu’on avait mis dedans !’’
Montre-moi que ça marche et comment ça marche
Et quand je me serai remis du choc
Je prendrai un compas pour graver ‘’ Imagine ça !’’ sur le côté de ma verge. »

Everyone's just staring now,
But I'm pretty pissed and I've dug this far down,
So I figure, in for penny, in for a pound:
"Life is full of mysteries, yeah
But there are answers out there
And they won't be found by people sitting around looking serious and saying 'Isn't life mysterious?'
'Let's sit here and hope.
Let's call up the fucking Pope.
Let's go watch Oprah interview Deepak Chopra.'
If you wanna watch tele, you should watch Scooby Doo.
That show was so cool because every time there was a church with a ghoul or a ghost in a school
They looked beneath the mask and what was inside?
The fucking janitor or the dude who ran the waterslide.
Because throughout history every mystery ever solved has turned out to be
Not Magic.
Does the idea that there might be knowledge frighten you?
Does the idea that one afternoon on Wiki-fucking-pedia might enlighten you frighten you?
Does the notion that there may not be a supernatural so blow your hippy noodle that you'd rather just stand in the fog of your inability to Google?

Tout le monde me regarde abasourdi désormais
Mais je suis allé jusque là et je suis pas mal soûl
Donc je me dis « Allons jusqu’au bout » :
« La vie est pleine de mystères, ouai
Mais il y a des réponses aussi
Et on va pas les trouver grâce à des gens qui s’asseyent, là, avec un air sérieux en disant ‘’La vie n’est-elle pas mystérieuse ?’’
‘’Restons assis ici et espérons.
Appelons le putain de pape.
Regardons Oprah interviewer Deepak Chopra (5)’’
Si tu veux regarder la TV, tu devrais regarder Scooby-Doo.
Cette série était tellement cool parce-qu’à chaque fois qu’il y avait une goule dans une église ou un fantôme dans une école
Ils regardaient derrière le masque et qui est ce qu’on trouvait ?
Le putain de concierge ou le mec qui s’occupait du toboggan !
Parce qu’à travers l’Histoire, chaque mystère qu’on ait résolu s’est révélé être
non-magique.
Est-ce que l’idée qu’il puisse exister une connaissance te fait peur ?
Est-ce que l’idée qu’une après-midi passée sur Wiki-putain-de-Pédia puisse t’éclairer te fait peur ?
Est-ce que tu préfères rester incapable de faire une recherche sur Google parce que t’as peur d’apprendre que le surnaturel n’existe pas et que ça fasse exploser ta tronche de hippie ?

Isn't this enough?
Just this world?
Just this beautiful, complex, wonderfully unfathomable, natural world?
How does it so fail to hold our attention that we have to diminish it with the invention of cheap, man-made myths and monsters?
If you're so into your Shakespeare, lend me your ear:
"To gild refined gold, to paint the lily, to throw perfume on the violet... is just fucking silly"
Or something like that.
Or what about Satchmo?!
"I see trees of Green,
Red roses too,"
And fine, if you wish to glorify Krishna and Vishnu in a post-colonial, condescending bottled-up and labeled kind of way then whatever, that's ok.
But here's what gives me a hard-on:
I am a tiny, insignificant, ignorant bit of carbon.
I have one life, and it is short and unimportant...
But thanks to recent scientific advances I get to live twice as long as my great great great great uncleses and auntses.
Twice as long to live this life of mine
Twice as long to love this wife of mine
Twice as many years of friends and wine
Of sharing curries and getting shitty at good-looking hippies with fairies on their spines and butterflies on their titties.
And if perchance I have offended
Think but this and all is mended:
We'd as well be 10 minutes back in time, for all the chance you'll change your mind.

Est-ce que c’est pas suffisant ?
Juste ce monde ?
Juste ce magnifique monde, complexe, merveilleusement énigmatique et naturel ?
Comment est-ce possible que ça ne retienne pas suffisament ton attention et qu’il faille que tu le dégrades avec des inventions minables, des mythes artificiels ou des monstres ?
Si tu tiens tant à ton Shakespeare, tend-moi l’oreille
‘’Redorer l’or, repeindre le lys, mettre du parfum sur les violettes… c’est juste complètement con’’
Ou quelque chose comme ça.
Ou alors du Satchmo ! (6)
‘’Je vois des arbres verts,
Des roses rouges également’’
Et c’est très bien si tu souhaites vénérer Krishna et Vishnu qu’on t’a servi hauteinement dans un contexte post-colonial mais peu importe, ça me va. (7)
Mais voila ce qui m’excite le plus :
Je suis un minuscule, insignifiant, ignorant bout de carbone.
J’ai une vie, et elle est courte et sans importance…
Mais grâce aux dernières avancées scientifiques je peux vivre deux fois plus longtemps que mes arrières-arrières-arrières-grands oncles et grandes tantes.
Deux fois plus longtemps pour vivre ma vie
Deux fois plus longtemps pour aimer ma femme
Deux fois plus d’années entre amis et entre nos verres
A partager des repas et à s’exciter devant de jolies hippies avec des fées dans leur dos et des papillons sur leurs tétons.
Et si, par hasard, je vous ai blessé
Pensez à cela et tout sera solutionné :
On pourrait très bien revenir dix minutes en arrière, votre opinion serait la même de toute façon. »

__________
(1) Pigeonhole : L’expression anglaise « To pigeonhole somebody », littéralement « mettre quelqu’un dans un pigeonnier » signifie se faire une opinion, rapide et souvent grossière, de quelqu’un.
(2) Citation de Shakespeare, tirée de Hamlet, scène 1, acte 5. Hamlet s’adresse à Horatio qui vient de le surprendre à parler au fantôme de son père : « Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que tu n’en rêves dans ta philosophie ».
(3) Horton Heard a Who : Référence au livre pour enfant « Horton Hears a Who » (« Horton entend un Who ») de Theodor Seuss Geisel, dans lequel l’éléphant Horton entend un jour un grain de poussière lui parler. Le grain de poussière est en fait la planète Whoville où vivent des créatures microscopiques appelées « les Whos ».
(4) John Edwards : John Edward McGee Jr. est un auteur américain et animateur de télévision qui se dit médium.
(5) Oprah Gail Winfrey : Animatrice de TV américaine connue pour son talk show The Oprah Winfrey Show, l’un des programmes les plus vus dans l’histoire de la télévision.
Deepak Chopra : Penseur et écrivain sur les thèmes de la spiritualité et des médecines alternatives.
(6) Satchmo : L’un des surnoms de Louis Armstrong, auteur du titre « What a Wonderful World » cité ici. La traduction est disponible sur ce site.
(7) Krishna et Vishnu : Divinités de la religion Hindouïste

 
Publié par 6232 2 3 4 le 29 novembre 2017, 14:02.
Ready for This?
Chanteurs : Tim Minchin

Voir la vidéo de «Storm»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000