Facebook

 

Paroles de la chanson «Peurs » par Jean-Jacques Goldman

Qu'est-ce qu'on aurait dĂ» ?
Qu'est-ce qu'on aurait pu ?
Personne y peut rien
Chacun son destin

Ici, c'est comme ça
C'est chacun pour soi
La vie, les rumeurs
Peurs contre peurs

On l'a trouvée bizarre
DÚs qu'elle est arrivée
Avec son genre à  part
Son air d'pas y toucher

Elle Ă©tait pas bavarde
A peine bonjour bonsoir
J'ai mis les mĂŽmes en garde
Nous, on veut pas d'histoire

Elle Ă©tait pas vilaine
Moi, j'la trouvais vulgaire
Toujours la mĂȘme dĂ©gaine
Pas coiffée, un drÎle d'air

Elle prenait des taxis
Elle fumait dans l'couloir
Elle f'sait quoi dans la vie ?
J'm en fous, j'veux pas l'savoir

Peurs contre peurs, nous sommes d'ici, elle est d'ailleurs
Peurs contre peurs, elle est partie un jour
On reste entre nous peurs contre peurs

On voyait d'la lumiĂšre
Si tard a-t-on idée
Qu'est-ce-qu'elle pouvait bien faire ?
Elle avait pas la télé

Elle avait pas d'visite
Elle avait pas d'courrier
Elle a mĂȘme eu les flics
Non, c'était à  cÎté

Elle Ă©tait pas vilaine
Moi, j'la trouvais vulgaire
Toujours la mĂȘme dĂ©gaine
Pas coiffée, un drÎle d'air

Elle prenait des taxis
Elle fumait dans l'couloir
Elle f'sait quoi dans la vie ?
J'm en fous, j'veux pas l'savoir

Peurs contre peurs, nous sommes d'ici, elle est d'ailleurs
Peurs contre peurs, elle est partie un jour
On reste entre nous peurs contre peurs

On voyait d'la lumiĂšre
Si tard a-t-on idée
Qu'est-ce-qu'elle pouvait bien faire ?
Elle avait pas la télé

Elle avait pas d'visite
Elle avait pas d'courrier
Elle a mĂȘme eu les flics
Non, c'était à  cÎté

On dit de source sûre
Qu'un voisin l'a croisée
La nuit dans une voiture
Moi, rien peut m'Ă©tonner

Elles ont ça dans la peau
C'est comme des animaux
C'est c'que nous avait dit
Un gars des colonies

Peurs contre peurs. nous sommes d'ici elle est d'ailleurs
Peurs contre peurs, un jour elle est partie
Nous sommes restés, nos peurs aussi

Qu'est-ce qu'on aurait dĂ» ?
Qu'est-ce qu'on aurait pu ?
Personne y peut rien
Chacun son destin

Ici, c'est comme ça
C'est chacun pour soi
On demande rien

Qu'est-ce que vos croyez
C'est partout pareil
Nos yeux, nos oreilles
Vaut mieux les fermer

Ici, tout est dur
On aime les serrures
Pas les Ă©trangers

On l'a trouvée bizarre
DÚs qu'elle est arrivée
Avec sont genre à  part
Son air d'pas y toucher

Elle Ă©tait pas bavarde
A peine bonjour bonsoir
J'ai mis les mĂŽmes en garde
Nous, on veut pas d'histoire

Pas d'histoire

 
Publié par 42335 4 4 6 le 6 décembre 2017, 14:09.
Fredericks Goldman Jones (1990)
Chanteurs : Jean-Jacques Goldman

Voir la vidéo de «Peurs »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000