Facebook

 

Paroles de la chanson «Jumbo » par Nicolas Peyrac


Il y a du brouillard sur Paris
Je n'atteindrai jamais Orly
Et dire que les cons devant
Roulent en prenant tout leur temps
Le patron a dĂ» rentrer
Il m'aura fait demander
Mais y'en a marre de ramper
De dire amen toute la journée
Tout en risquant de se faire sacquer
Pour qui, pour quoi
Pour un peu plus de cent mille anciens francs par mois

Je monterai dans le Jumbo
M'allongerai prĂšs du hublot
L'hĂŽtesse me dira bonjour
Avec des yeux brûlants d'amour
Et puis je m'envolerai
Adieu la France Ă  jamais
Je referai l'Eldorado avec le soleil sur la peau
Un coin de terre à Mexico, plus de métro

Rien que moi, la valise et l'argent du gros lot

Et dire que ça fait 20 ans
Que je compte tout cet argent
Et dire que pendant 20 ans
Je voyais les billets gagnants
Rapporter 200 millions
A tous les clampins Dupont
Et dire que pendant 20 ans
Je n'ai pas eu un billet gagnant
La modique somme de 3 francs foutait le camp
Chaque semaine 52 fois par an

Je vois les pistes d'Orly
Mon Dieu faites donc qu'ils m'oublient
Les flics de l'aéroport
N'ont pas l'air de savoir encore
Que la loterie c'est moi,
Que je ne reviendrai pas
Ils tamponnent mon passeport
Dans 10 minutes je serai Ă  bord
Reste la fouille et j'aurai le corps un peu plus froid
Pour l'instant mon coeur ne sait plus comment il bat

Il y a du brouillard sur Orly
Je vois les lumiĂšres de Paris
Blotti contre le hublot
Je m'endors jusqu'Ă  Mexico

 
Publié par 42335 4 4 6 le 24 janvier 2018, 09:34.
Jumbo
Chanteurs : Nicolas Peyrac
Albums : Jumbo

Voir la vidéo de «Jumbo »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000