Facebook

 

Paroles de la chanson «Ego» par Eddy De Pretto

Si ça continue, je me taillerai en or,
Je mettrai Ă  ma vue que des gens qui m'adorent
Que des gens qui m'dévorent
Que des gens qui m'Ă©voquent
Un beau mois sans effort

Puis j'inscrirais les rues
Mon nom en lettre d'or
Pour oublier les fues
Tintant houle dehors
Un peu moins m'as tu vu
N'Ă©tait qu'un wesh alors
N'Ă©tait qu'un ouais tu sors
N'était qu'un sombre décor

Oh oh oh, bétonné d'ordures
Moi je rĂȘvais d'ailleurs
Je rĂȘvais d'ĂȘtre en sueur sur des scĂšnes si pure
Ces saines lueurs azur pour crier mes peines juste
Pour crĂ©er mes rĂȘnes sur
Et puis parfaire mon allure (mon allure)

J'ai donc conçu un plus grand pour oublier le dur
Plus solide que l'fainéant, qui est en moi et qui lutte
Qui est en moi et qui est sûr de soi
Bien plus de cran que moi, devient un géant tout froid

(Refrain:)
Je d'viendrais fou ouh ouh ouh de moi
Oh fou ouh ouh ouh comme ça

Si ça continue, je vivrais qu'pour me plaire
Qu'on m'acclame, qu'on me suce
Qu'on l'avale toute entiĂšre,
Qu'on me dise tout au plus que je n'suis pas qu'un rĂȘve,
Que je suis encore plus
Je deviendrai accro de celui qui donne l'air
Que tout est bien plus beau
Quand c'est pas dans ses terres
Quand c'est dans les journaux,
Car ma vie est plus terne
En dehors des réseaux
Et de mes vues j'en ferais des changements d'humeur
Que je compterais par peur de red'venir inconnnu
De retomber dans le plus oĂč j'n'Ă©tais pas grand chose
OĂč j'n'Ă©tais mĂȘme jamais vu

Alors je jouerais Ă  l'ĂȘtre mĂȘme tout le temps ballek
J'nourrirais mon ego de cuillĂšre de paraĂźtre jusqu'Ă  en perdre la peau, jusqu'Ă  m'en perdre dedans, jusqu'Ă  faire couler du sang sur les reflets de mon trop grand

(Refrain:)
J'te jure je d'viendrais fou ouh ouh ouh de moi
Oh fou ouh ouh ouh comme ça
J't'assure je d'viendrais fou ouh ouh ouh de moi
Oh fou ouh ouh ouh comme ça

Car à tous les quarts d'heure, j'vérifie mon contenu
S'il n'a pas par malheur et un peu, par folie, perdu toute sa magie
Perdu tout son meilleur, perdu tout ce que je suis
J'idolerai l'habit que l'on dit "de lumiĂšre", car il prendra ma vie
Et mĂȘme dans les cratĂšres je le mettrai quand je crie
Pour ne jamais voir les plies, ne jamais voir mes guerres
Ne jamais voir le gris et Ă  en avoir le tournis

(Refrain:)
Fou ouh ouh ouh de moi
Oh fou ouh ouh ouh comme ça
J't'assure je d'viendrais fou ouh ouh ouh de moi
Oh fou ouh ouh ouh comme ça

 
Publié par 203488 5 5 7 le 22 février 2018, 14:43.
Cure
Chanteurs : Eddy De Pretto
Albums : Cure

Voir la vidéo de «Ego»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000