Facebook

 

Paroles de la chanson «Le Terrible Enterré» par FT-17

Heureux ceux qui verront luire l'aube du 8 mai.

Recroquevillés dans leurs terriers
Creusés en hùte dans le flanc des tranchées
Ils attendent.
écrasés de sommeil, abrutis par les bombes
Ils attendent la mort dans ces tombes qu'ils défendent.

Torrents de fumée, arbres déchirés
Hurlant Ă  la mort, les gaz reviennent.
Masque sur le nez, dans leur niche collés
Laissant passer l'orage, les gars tiennent.

Nuées d'obus qui le ciel fendent
Les batteries allemandes
Se déchaßnent.
Orage de feu interminable
Ă©clats abominables
Qui s'enchaĂźnent.

Dans notre bulle, la soif nous brûle,
L'impuissance nous Ă©treint, nous empreint,
Et les heures passent dans cette angoisse
La mort m'attendra... pour cette fois.

Au terme de cette journée funeste,
Les boches préparent un assaut imminent.
Au fort de Tavannes, pilonné par des 420,
Le commandant a été tué dans l'explosion du magasin de grenades.
Il va falloir aller chercher les renforts au tunnel...

 
Publié par 39947 4 4 7 le 12 mars 2018, 16:35.
Verdun !
Chanteurs : FT-17
Albums : Verdun !

Voir la vidéo de «Le Terrible Enterré»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000