Facebook

 

Paroles de la chanson «Muse » par Bernard Lavilliers

Mat d’acajou Barretto magnifique
Les yeux fermés sur un transatlantique
Joue, joue
RĂȘve de Ravel, de Mozart et de France
Combo cuivré mais c'était pour la danse,
Pour la danse, pour la danse
Danse cambrée des tambours de Dakar
Tourbillonner la pagne du Sabar
Je rĂȘve, je rĂȘve
Doudou N'diaye Rose respectée de partout
Des présidents, un p'tit mot de Youssou
Youssou

Si jamais tu te casses
Si jamais tu te tires ailleurs
Si jamais tu te lasses
De ma voix et de ma chaleur
Si jamais tu t'en vas
Sans un mot, en douceur
Je serai sur tes pas
Je suivrai ton odeur, ton odeur

Le bois qui saigne et la forĂȘt qu'on brĂ»le
Les Caïapo vidés de leurs tombeaux
Sauvage, sauvage
Voleurs de terre sur leurs petits chevaux
Deux cartouchiÚres croisées sur la poitrine
Sauvage, sauvage

Si jamais tu te casses
Si jamais tu te tires ailleurs
Si jamais tu te lasses
De ma voix et de ma chaleur
Si jamais tu t'en vas
Sans un mot, en douceur
Je serai sur tes pas
Je suivrai ton odeur, ton odeur

Si jamais tu te casses
Si jamais tu te tires ailleurs
Si jamais tu te lasses
De ma voix et de ma chaleur
Si jamais tu t'en vas
Sans un mot, en douceur
Je serai sur tes pas
Je suivrai ton odeur, ton odeur

 
Publié par 42335 4 4 6 le 1 mai 2018, 07:46.
5 minutes au paradis
Chanteurs : Bernard Lavilliers

Voir la vidéo de «Muse »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000