Facebook

 

Paroles de la chanson ¬ęMontparnasse - Buenos Aires ¬Ľ par Bernard Lavilliers

Seul face à face dans la glace j'regarde les gens qui passent
C'est l'été, des gens qui rient d'autres qui s'embrassent
C'est l'été à Montparnasse, l'été à Montparnasse
Des robes légères, des couples qui s'enlacent à Montparnasse
J'vais rester seul avec de la glace à Montparnasse

Je traine mon vague √† l'√Ęme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Soutine, Appolinaire
Je vais passer de l'ombre à la lumière
Je vais passer de l'ombre à la lumière

Si cette nuit mes yeux brillent, j'rencontre une √Ęme seule
C'est l'été, j'parle de voyages d’autres paysages
C'est l’hiver à Buenos Aires, l’hiver à Buenos Aires
L'air est glacé, les gens séparés
Au café Margot à Buenos Aires
Des Italiens qui parlent Espagnol
Au café Margot à Buenos Aires


Je traine mon vague √† l'√Ęme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Borges, Neruda
Si je vous intéresse, je reste là

Je traine mon vague √† l'√Ęme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Soutine, Appolinaire
Je vais passer de l'ombre à la lumière
Je vais passer de l'ombre à la lumière
A la lumière

 
Publi√© par 73969 4 4 7 le 22 ao√Ľt 2018, 07:49.
5 minutes au paradis
Chanteurs : Bernard Lavilliers

Voir la vid√©o de ¬ęMontparnasse - Buenos Aires ¬Ľ

Dire ¬ęmerci¬Ľ pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000