Facebook

 

Paroles de la chanson «Marilyn » par Nicolas Peyrac

Tu posais nue pour des calendriers,
Tu faisais des photos mais rĂȘvait de danser,
Petite poupée blonde aux cheveux décoiffés,
Tu t'en venais de l'ombre et rĂȘvais de gagner
Le soleil, le soleil.

Et les hommes se mirent à te désirer
Pour un de tes courriers, pour une nuit de volée,
Ils te bĂątirent un jour un palais de papier
Marilyn que t'ont-ils fait ?

Et Monsieur Cinéma se foutait bien de toi,
Il te faisait Diva mais tu n'Ă©tais que toi,
Une gosse perdue au cƓur de ses studios
OĂč les cƓurs se sont tus Ă  force de sanglots
Au soleil, au soleil.

Et les femmes se mirent à te détester,
Tu devenais l'objet que voulaient posséder
Les hommes enchaĂźnĂ©s rĂȘvant de libertĂ©
Marilyn que t'ont-ils fait ?

On dit qu'un Président t'avait téléphoné,
Qu'il était ton amant depuis quelques années,
On dit tout de toi, on en avait tant dit
Qu'ils ne surent pas pourquoi tu t'Ă©tais endormie
Au soleil, au soleil.

Et moi qui t'ignorais, je te connais si bien
Que je te dis bravo, n'oublie pas que demain
On reviendra te voir mais repose-toi bien
Marilyn, Marilyn a trop dansé.

Et moi qui t'ignorais, je te connais si bien
Que je te dis bravo, n'oublie pas que demain
On reviendra te voir, mais repose-toi bien
Marilyn a trop dansé
A trop dansé
Marilyn.

 
Publié par 40825 4 4 6 le 22 août 2018, 14:16.
Nicolas Peyrac
Chanteurs : Nicolas Peyrac

Voir la vidéo de «Marilyn »

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000