Facebook

 

Paroles de la chanson «La Main Au Cul » par Henri Salvador

Je viens te voir avec des proses
Et je te fais du boniment
J'essaie de dire de jolies choses
Et tu rigoles, Ă©videmment

Je croyais qu'en Ă©tant timide
Je te séduirais en 8 jours
Mais je vois que je suis stupide
Ma mÚre me répétait toujours :

"Si j'te foutais la main au cul ?
Tu ferais beaucoup moins d'histoires
Je gagnerais le temps perdu
En r'demander tu peux me croire"

Mon pĂšre eu bien 300 maĂźtresses
Malgré son regard abruti
Il allait Ă  la chasse aux fesses
Du samedi jusqu'au lundi
N'ayant aucun vocabulaire
Il méprisait le paradis
Mais connaissait bien son affaire
Pour aller au succĂšs certain

Il leur foutait la main au cul
Et ça ne faisait pas d'histoires
Il n'aimait pas le temps perdu
Elles en r'demandaient tu peux m'croire

J'ai tord de faire du baratin
Le sentiment c'est passé d'mode
Ça n'attendrit plus qu'les putains
Les mots d'amours vieux comme Érode
J'essaie de faire des yeux d'velours
J'm'amĂšne avec un bouquet d'roses
Je gĂąche mes heures Ă  faire la cour
Au total, ça n'donne jamais grand chose

Si j'te foutais la main cul
Ça ferait beaucoup moins d'histoires
Je r'gretterais moins le temps perdu
Perdu Ă  m'faire prendre pour une poire

 
Publié par 64276 4 4 7 le 8 janvier 2019, 07:10.
Une chanson douce
Chanteurs : Henri Salvador

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000