Facebook

 

Paroles de la chanson «PoÚme Qu'en -ULE» par Silome

On voit la vie comme une formule
MathĂ©matique qu’on calcule
À la pensĂ©e ce prĂ©ambule
De la pensée qui capitule

CroĂźtre, la formule omnibule (*)
Des uns, la fortune s’accumule
Aux autres les petits pécules
A nous tous, le ridicule

Jouer Ă  Ă©clater les bulles
Spéculatives funambules
Jeu des immaculées crapules
Qui s’émulent sans scrupule

Et les funérariums brûlent
Ceux qui finissent sur les rotules
Aux bras de la mort on accule
Des pourcentages Ă  virgule

Mais si tu crois rĂ©soudre l’algorithme de mon cƓur
J’espĂšre que tu connais le goĂ»t des rires et des pleurs
Car si tu crois rĂ©soudre l’algorithme de nos cƓurs
J’espĂšre que tu connais le goĂ»t des rires et des pleurs

Au Tic Tac de la pendule
La tactique des matricules
Menés au pas comme des mules
Soumis à tout ce qu’ils adulent

Nourrissent les tentacules
De ces cancéreux nodules
Que l’injustice inocule
Créant des monstres à particule

Mais si tu crois rĂ©soudre l’algorithme de mon cƓur
J’espĂšre que tu connais le goĂ»t des rires et des pleurs
Car si tu crois rĂ©soudre l’algorithme de nos cƓurs
J’espĂšre que tu connais le goĂ»t des rires et des pleurs

Bien que le résultat soit nul
MĂȘme si des vies basculent
On voit la vie comme une formule
MathĂ©matique qu’on calcule

__________
(*) La bonne orthographe du mot est Obnubiler: ĂȘtre obsĂ©dĂ© par quelque chose ou avoir quelque chose imposĂ© de maniĂšre permanente Ă  l’esprit.

 
Publié par 10911 3 3 6 le 16 janvier 2019, 08:10.
PoĂšme Qu'en -ULE
Chanteurs : Silome
Albums :

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000