Facebook

 

Paroles et traduction de la chanson «Relocos Y Recuerdos» par Luis Ramiro

Aun me acuerdo de aquel bar en la latina
Donde te encontré llorando en el lavabo
Unos chistes y a reir,
Dos gyn-tonics y un abrazo
Buenos aires y madrid al final se han encontrado
Me dijiste entre las mantas de mi cuarto
Y esa noche freno en seco el calendario

Je me souviens encore de ce bar dans La Latina*
Où je t'ai rencontré en train de pleurer dans les toilettes
Quelques blagues et du rire
Deux gin-tonic et une étreinte
Buenos aires et Madrid se sont finalement rencontrés
Tu m'as l'a dit sous la couette de ma chambre
Et cette nuit le temps s'est arrêté brutalement

Por las tardes fueron parques y museos
Por las noches nos quitábamos los miedos
Eran dias de guardar
Fueron noches de desvelos
Tu pensabas que el amor era poco mas que un juego
Y una tarde me dijiste yo me vuelvo
Y alguien apago la risa en los espejos

Les après-midis c'était des parcs et des musées
La nuit nous quittions nos peurs
C'était des jours dont il fallait se souvenir
C'était des nuits sans sommeil
Tu pensais que l'amour n'était qu'un jeu
Et une après-midi tu m'as dit "je repars"
Et quelqu'un a éteint le rire dans le miroir

Y te fuiste huyendo como los pajaros del invierno
Sere la excepción
Mi dolor no lo cura el tiempo
No estoy loco, estoy reloco por vos
No estoy cuerdo es el recuerdo de tu voz

Et tu es partie comme les oiseaux d’hiver
Je serai l’exception
Ma douleur ne va pas guérir avec le temps
Je ne suis pas fou, je suis furieusement fou de toi
Je ne suis pas sain d'esprit, c'est le souvenir de ta voix

Tu buscabas un amante de entretiempos
Yo esperaba un corazón de cuerpo entero
Que distinto es mi dolor
A tu te echare de menos
Me dijiste chao my love en la argentina yo te espero
Y llovió en la terminal del aeropuerto
Y alguien apreto el botón del desconsuelo
Y ahora que nadie me lleva a la latina
Ahora que nadie me dice mi gallego
Hasta el mate que sobro creo que se lo llevo el viento
Al final lo que quedo
Medio falso y medio cierto
Solamente una canción de desencuentros
Y la titule relocos y recuerdos

Tu cherchais un amoureux dans un intervalle de temps
J’espérais le cœur d'un corps entier
Ce qui fait la différence c'est ma douleur
Tu vas me manquer
Tu m'as dis "Ciao, je t'attends à Buenos Aires"
Et il pleuvait dans le terminal de l'aéroport
Et quelqu'un a appuyé sur le bouton d'alerte
Et maintenant plus personne ne m’emmène à La Latina*
Maintenant que personne ne me dit "mon galicien"
Je crois que le vent emportera le gars laissé pour compte
Au final ce qui reste
Est entre la vérité et le mensonge
C'est seulement une chanson de séparation
Dont le titre est "fou furieux et souvenirs"

Y te fuiste huyendo
Como los pájaros del invierno
Sere la excepción
Mi dolor no lo cura el tiempo
No estoy loco, estoy reloco por vos
no estoy cuerdo es el recuerdo de tu voz
No estoy cuerdo es el recuerdo de tu voz

Et tu t'es enfuie
Comme les oiseaux d'hiver
Je serai l’exception
Ma douleur ne va pas guérir avec le temps
Je ne suis pas fou, je suis furieusement fou de toi
Je ne suis pas sain d'esprit, c'est le souvenir de ta voix
Je ne suis pas sain d'esprit, c'est le souvenir de ta voix

__________
*La Latina = Quartier animé de Madrid

 
Publié par 18691 4 4 6 le 2 février 2019, 08:06.
Dramas y Caballeros
Chanteurs : Luis Ramiro

Voir la vidéo de «Relocos Y Recuerdos»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

Caractères restants : 1000