Facebook

 

Paroles de la chanson «Je Regarderai Pour Toi Les Étoiles» par Abd Al Malik

Avant qu't'arrives petit Mohamed
À vol d'oiseau la vie est belle murmurait dĂ©jĂ  l'ciel
J'n'Ă©tais qu'un homme, enfin, un enfant qui joue Ă  avoir l'air
On n'doute pas «j'suis grand, moi» c'est c'que l'on s'intime
On croit s'connaĂźtre, on paraĂźt mais on s'dit dans l'ĂȘtre
On s'dit dans l'ĂȘtre au fond avoir est l'verbe que l'on prĂ©fĂšre
Mais passons, les deux pieds cloués, rivés au sol, pourtant
Le cƓur en d'ça d'ma tĂȘte en clĂ© de sol, portant
Le poids Ă©norme d'une tristesse heureuse, sur de
FrĂȘles paroles fiĂ©vreuses, n'est-ce pas l'Rap ?
Tu n'Ă©tais pas lĂ  mais j'Ă©tais plus petit que toi
J'n'Ă©tais qu'un mensonge ambulant c'est ainsi
J'voyais pas

Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles

Et puis t'es arrivé petit Mohamed
J'suis dev'nu l'oiseau qui arpente et qui salue le ciel
Toujours enfant mais bon enfin, fallait bien changer d'air
On n'frime pas, on pleure quoi quand j'tai vu mon fils
On s'connaüt pas, on s'aperçoit un jour qu'on a un cƓur
Qu'on a un cƓur et de dire je t'aime on a toujours eu peur
Mais passons, les deux pieds descotchés du sol, pourtant
Le cƓur au-d'ssus d'ma tĂȘte en clĂ© de sol, pleurant
Sous l'poids énorme d'une tristesse menteuse, sûr que
On aura honte de se voir dans une glace, c'est ça l'Rap
T'Ă©tais tout minuscule mais j'Ă©tais plus petit que toi
En fait ta, en fait ta venue au monde fut la mienne aussi j'crois
Crois moi

Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles
Je regarderai pour toi les Ă©toiles

Maint'nant qu't'es grand petit Mohamed
J'suis Ă  la fois l'oiseau, le ciel et mĂȘme la vie est belle
J'suis enfin homme Ă  travers toi, j'suis mĂȘme bien plus qu'un pĂšre
Je doute plus, je vois, maintenant quoi y a plus une seule Ă©nigme
LĂ  oĂč j'suis, Ă  prĂ©sent nous sommes tous fils de l'instant
On est tous fils dĂšs l'instant qu'on sent notre dernier instant
Mais passons, six pieds sous terre cloués au sol, pourtant
Le cƓur libĂ©rĂ© d'mon corps en clĂ© de sol, planant
Au d'ssus du poids Ă©norme de votre monde, bien que
N'étant plus présent je suis plus vivant, que l'Rap
Prends ce chapelet et invoque la vie, petit
Pense Ă  ton vieux pĂšre quand tu pries, je t'aimerai mĂȘme de lĂ -bas

Tu regarderas pour moi les Ă©toiles
Tu regarderas pour moi les Ă©toiles
Tu regarderas pour moi les Ă©toiles
Tu regarderas pour moi les Ă©toiles

Chauffez, Marcel
HĂ©, chauffez, les gars
Yeah

Chauffez, Marcel

 
Publié par 4977 1 1 3 le 8 mars 2019, 07:20.
Gibraltar (2006)
Chanteurs : Abd Al Malik
Albums : Gibraltar

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000