Facebook

 

Paroles de la chanson «La Théorie Des Nuages» par JérÎme Attal

Avenues de matin mĂȘme
J'Ă©tais de son aveu mĂȘme
Le vilain de passage.

Revenu de prétentaine
J'Ă©tais devenu sans peine
L'Ă©lu de ses suffrages.

Mais l'on s'interroge
Ou bien l'on déroge
À la course des nuages.

De silence en silence
On perd de l'importance
Dans la vie de l'autre prise en otage.

J'Ă©tais de l'espĂšce humaine
Le plus laid des spécimens
Des vilains de passage.

Mal venu de dire "je t'aime"
Quand on a pris pour emblĂšme
Le baratin d'usage.

Mais l'on s'interroge
Ou bien l'on déroge
À la course des nuages.

De souffrance en souffrance
On prendra nos distances
Dans la vie des autres prise en outrage.

Mais l'on s'interroge
Ou bien l'on déroge
À la course des nuages.

De nuance en nuance
On perd de l'innocence
C'est la tyrannie des nuages.

 
Publié par 9133 1 1 6 le 12 mars 2019, 23:00.
Comme Elle Se Donne
Chanteurs : JĂ©rĂŽme Attal

Voir la vidéo de «La Théorie Des Nuages»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000