Facebook

 

Paroles de la chanson «Sale Intello» par Syrano

Prendre un stylo, apprendre Ă  le manier.
Ouvrir un dico, ne jamais s’épargner
De découvrir un mot, de combler les charniers.
Le savoir est une arme ? Ils nous ont désarmé.
Tu diras que je suis pédant, que je viens tirer des larmes,
Que je suis incompĂ©tent, que l’art est juste un charme,
Que les clameurs de marbre ne peuvent rien face aux chars
Et qu’un champ lexical est un champ dĂ©labrĂ© si on ne fait que sonner l’alarme.
Ouais, mais je passe mon temps dans les Ă©coles oĂč on parle mal.
Je fais la lutte des classes, oĂč on a enterrĂ© Karl Marx.
Pas de rĂ©vĂ©rence, de rĂ©fĂ©rence, et bien trop d’accents.
Dans les canons, sur les chantiers, il faut de la barbaque.
Pas de diplĂŽme, pas d’audace. Oublie le second degrĂ©.
T’as du plomb dans la godasse, pas la tĂȘte, que de l’engrais.
Tu grandis comme on te dicte et jamais de ton plein gré.
Beaucoup d’écrans, trĂšs peu d’ennui, indiquent que le mal est entrĂ©,
Que le mal est ancrĂ©, pas comme l’encre des livres.
Tu te sens délivré. Tu remplis le livret mais si tu veux vibrer, on va te dénigrer.
Et le pire, c’est que ça viendra de chez toi.
Faut que tu restes ici.
C’est souvent les plantes elles-mĂȘmes qui produisent le pesticide.
Alors respire, le constat est simple : nos cerveaux régressent.
Les petits ne savent plus lire et les anges s’engraissent.
Anti-muslim, antisémite, anti-homo
Dans mon putain de pays, l’intelligence devient un gros mot.

Il est des mots qui, comme une entaille, blessent plus profondément.
Des qui résonnent au fond des entrailles, comme un compliment.
Sale intello. Sale intello. Sale intello. Sale intello.

Quand t’as de la chance, tu rĂ©cupĂšres une encyclopĂ©die,
T’entends quelques textes de rap, t’initie Ă  la poĂ©sie.
Un disque est un risque, la pisse pas de l’eau bĂ©nite.
Mieux vaut ĂȘtre un Ă©rudit chez les cyclopes que de ceux qui voient Ă  demi.
D’un pĂ©digrĂ©e pĂ©nible, nourri d’une paisible peine,
Tu saisis qu’on ne peut excuser la famille Le Pen.
N’aies pas honte d’aimer les chĂątiments ou les gymnopĂ©dies,
I am, la Rumeur, Assassin, KĂ©ry, Youssoupha et MĂ©dine.
On se demande souvent oĂč sont les penseurs,
Les grands esprits du temps, les philosophes, les sauveurs.
Je ne pense pas qu’il y en ait moins, c’est juste qu’on ne les Ă©coute pas,
Qu’on les Ă©touffe dans les mĂ©dias-poubelles, qu’on est tous des censeurs. Yeah !
Nous sommes tous les responsables de nos propres Ă©troitesses.
On enfonce la tĂȘte dans le sable comme rĂ©ponse Ă  la paresse.
La Culture est un effort. C’est pas quelques grammes vendus.
L’ouverture c’est taper fort jusqu’à voir nos crñnes fendus.
Ouais, c’est mort sous la poussiĂšres, les Ɠuvres de littĂ©rature
Mais, sans la langue de MoliĂšre, ton nom portera des ratures.
Y’a pas de leçon de morale, juste un appel Ă  l’éthique.
Sombrer dans le facile a quelque chose de pathétique.

 
Publié par 15712 4 4 6 le 30 avril 2019, 07:03.
Sale Intello
Chanteurs : Syrano
Albums : A»E [Ep]

Voir la vidéo de «»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000