Facebook

 

Paroles de la chanson «Paris Gavroche» par Jean Ferrat

Casquettes Ă  pont
CalÚches et phaétons
Avec cochers, avec cochers encocardés
Bourgeois goguenards
Bourgeois louis-philippards
Avec larbins, avec larbins de haute volée

Si vous croyez que moi, Paris
On peut m'avoir avec une fleur
Vous n'avez rien dans la caboche
Rangez vos fracs et vos baise-mains
Vous voyez bien que j'ai du béguin
Pour un gamin nommé Gavroche

Mais lui, les fleurs
Il sait les faire pousser
Dans mes faubourgs
Quand sa chanson couvre les tambours

Je ne suis pas notaire
C'est la faute Ă  Voltaire
Je suis petit oiseau
C'est la faute Ă  Rousseau
Joie est mon caractĂšre
C'est la faute Ă  Voltaire
MisĂšre est mon trousseau
C'est la faute Ă  Rousseau

Casquettes Ă  pont
CalÚches et phaétons
Avec cochers, avec cochers encocardés
Bourgeois goguenards
Bourgeois louis-philippards
Avec larbins, avec larbins de haute volée

Aux Italiens ou Ă  Longchamp
Vous teniez le haut du pavé
Quand vous l' croisiez
Sur ses galoches
Le bec au vent, l'Ɠil effrontĂ©
En pantalon effiloché
Sans vous douter qu' c'Ă©tait Gavroche

Lui, les pavés
Il sait les faire valser
Dans mes faubourgs
Quand le tambour se met Ă  rouler

S' met Ă  rouler
Écoutez-le, les gars
Et descendez
De la Villette ou des Lilas
On va s' payer
Dans nos charrettes Ă  bras
Un tour d' manĂšge
Dans les Tuileries
Aux frais du roi

Y a du festin dans nos musettes
Y aura Paris au bout d' la fĂȘte
Quelqu'un veut-il jouer aux quilles ?
Tout l'ancien monde s'Ă©croula
Quand la grosse boule roula
Jusqu'au abords de la Bastille

Mais sur Gavroche
La boule a trébuché
Et les tambours
Dans les faubourgs
Se sont arrĂȘtĂ©s

Je suis tombé par terre
C'est la faute Ă  Voltaire
Le nez dans le ruisseau
C'est la faute Ă  Rousseau

 
Publié par 54663 4 4 7 le 22 juillet 2019, 08:54.
Deux Enfants Au Soleil
Chanteurs : Jean Ferrat

Voir la vidéo de «Paris Gavroche»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000