Facebook

 

Paroles de la chanson «O Gringo» par Bernard Lavilliers

C'Ă©tait Ă  Rio de Janeiro
Une ampoule jaune pendait au plafond
Elle me demandait avec son regard Ă©trange
Tu pars? Tu pars demain?
Elle a fait glisser sa bague
Autour de ses doigts et posé ses deux mains
Tout prÚs de mon coeur et demandé des nouvelles
D'ailleurs, du monde entier

Sou o gringo que nĂŁo fala brasileiro
Ele Ă© o gringo que nĂŁo fala brasileiro
Meu teto é o céu meu leito é o mar

Elle faisait Copacabana
Les vieux Allemands tristes
Et les marins saouls

Elle venait du Nord et croyait que la misĂšre
Ici, c'Ă©tait moins dur
Pendant que les grands s'affrontent
A coup de calibres, de whiskys glacés

Dans les grands salons de Leblon et d'Ipanema
Petit, tu peux crever

J'ai laissé tous mes cruzeiros
Au coin de son lit et je me suis cassé
Seul, dans les chemins qui descendent vers la mer
Le fric, les hauts-placés
Tu ne sauras pas criola
Que cette chanson je l'ai composée
Au petit matin, en descente de maconha
Pour toi, du monde entier

 
Publié par 66226 4 4 7 le 25 avril 2020, 09:18.
O Gringo
Chanteurs : Bernard Lavilliers
Albums : O Gringo

Voir la vidéo de «O Gringo»

Dire «merci» pour cette traduction Corriger une erreur
 

Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment

CaractĂšres restants : 1000